Magazine Culture

Un été avec Jules Renard (9)

Publié le 02 septembre 2017 par Jacquesmercier @JacquesMercier

Le Journal de Jules Renard est une mine d’enseignements. C’est une lecture extraordinaire, à propos de l’être humain et bien plus.

Voici la première moitié des notes recopiées dans l’année 1899.

Excellente lecture !

1899.

14 avril :

Pour un écrivain qui vient de travailler, lire, c’est monter en voiture après une marche à pied pénible.
19 avril :

Je ne me contente pas de la vie intermittente : il me faut de la vie à chaque instant.
24 avril :

La fausse modestie, c’est déjà très bien.
29 avril :

Il me faudrait, madame, pour dire ce que j’éprouve, un mot qui serait à « larmes » ce que « sourire » est à « rire ».
1 mai :

Il y a les conteurs et les écrivains. On conte ce qu’on veut ; on n’écrit pas ce qu’on veut : on n’écrit que soi-même.
14 juin :

Au fond de tout patriotisme il y a la guerre : voilà pourquoi je ne suis point patriote.
19 juin :

Les étoiles. Il y a de la lumière chez Dieu.*
20 juin :

J’ai mes défauts comme tout le monde ; seulement, je n’en tire aucun bénéfice.
21 juillet :

Notre vie a l’air d’un essai.

*

Un été avec Jules Renard (9)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacquesmercier 29849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte