Magazine France

A #LR, une clause Beethoven pour une droite sourde… et xénophobe.

Publié le 02 septembre 2017 par Gédécé @lesechogaucho

Voilà que se dessine de plus en plus fortement et tragiquement dans notre pays une pente glissante qui nous conduit vers un avenir bien peu enviable en termes d’évolution sociétale et de défense des droits humains.  Un recroquevillement terriblement national qui constitue à mes yeux une régression historique assez vomitive. Dernier exemple récent fourni par  l’actualité, la très droitière présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône  Martine Vassal a en effet décidé aujourd’hui d’introduire  la clause dite « Molière »  dans les marchés publics de sa collectivité territoriale.

A #LR, une clause Beethoven pour une droite sourde… et xénophobe.

Une clause qui porte fort mal son nom, qu’on aurait dû plutôt baptiser Beethoven, en référence à la surdité idéologique de ces réacs là aux voix de la raison, de la mémoire et de l’intelligence collective,  tout comme de l’hospitalité qui aurait pu éventuellement représenter une valeur un peu plus généreuse dans notre pays…  mais qui  l’est de moins en moins si ce n’est pas du tout si l’on en juge  à l’aune de la gestion de l’accueil des migrants et réfugiés,  qui fait véritablement honte à notre pays.  La pilule est un peu dure à avaler. L’hypocrisie de la droite française n’a vraiment plus de limites, que de faire passer pour une question de sécurité  une mesure d’essence xénophobe destinée à flatter un certain électorat extrêmement droitier, dont le moins qu’on puisse écrire est qu’il n’est que bien peu affecté par des préoccupations humanistes. Que ce serait-il passé si l’on avait appliqué autrefois ce genre de clauses discriminantes aux vagues d’immigration successives, aux portugais, aux italiens, aux polonais, aux magrébins,  par exemple  ? Voilà qui me semble-t-il aurait quelque peu ralenti la reconstruction de la fRance d’après- guerre, et aurait je crois mis à mal la parenté de Monsieur Ciotti, pour seul exemple destiné à mettre les bas de plafond devant leur propre bêtise.  Ce phénomène régressif  est d’autant plus inquiétant à l’heure où s’annonce la victoire d’un camp extrêmement droitier à la présidence de LR, celui de Wauquiez, que rien ne distingue plus vraiment du FN,  auquel il emprunte les mêmes discours d’exclusion. Cette droite dure, raciste, xénophobe, islamophobe et homophobe risque bien de nous emporter dans un recul historique plus que regrettable, un moment Trumpien d’autant plus prévisible que cette droite là risque fort de se montrer plus que perméable à une alliance avec le FN, comme y appellent d’ailleurs les Ménard, qui s’en sentent assez proches. Les idées d’extrême droite se banalisant terriblement, les prochaines électorales risquent hélas de démontrer très factuellement ce que je redoute maintenant si fortement : le retour de la peste brune.

A #LR, une clause Beethoven pour une droite sourde… et xénophobe.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 132062 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte