Magazine Poésie

Semaine Du 31 Juillet au 6 Aout 2017

Par Patricia Oudot @adelaidendire

Lundi 31 Juillet

Image associée

La vapeur d'eau monte de la terre
Brouillard sur les lunettes sans verre
Flou artistique né de la chaleur d'hier
Caressant le bord indéfini du ciel clair
Quand la nuit tire un trait à la ligne
Sous ses étoiles au point simplissime
Elle expire un souffle doux et humide
Oiseau de brume  sur les prés livides
Mise au point hésitante et imprécise
D'une photo de l'aube en chemise grise

Adelaide♥

Mardi 1er Aout

Image associée

Une vague me caresse et m'effleure
En ronds dans l'eau qui pleurent
Ricochets sur l'onde de mon cœur
Écumant de sel à rebrousse poils 
Le contre jour filant d'une étoile 
Dont les rêves sont des cicatrices
Petites pierres qui rebondissent
Sur la surface du miroir à réfléchir
Jeux d'enfant dans un tiroir à souvenirs

Adelaide♥

Mercredi 2 Aout

Image associée

A contre courant,
Libérée et engagée
Sachant ce qu'elle voulait 
Au présent au passé
Actrice et femme au libre arbitre
Loin des faux semblants
Un cœur dans un monument
Quand les monstres sacrés
Tirent sans faire de bruit 
Leur dernière révérence
Se réveillent les images d'enfance 
Les dialogues des films d'avant
Qui se coloraient en noir et blanc
Elle s’appelait Jeanne
Sa lumière s'est éteinte
La bobine du film s'est arrêtée
Mais le film de la vie va continuer

Adelaide♥

Jeudi 3 Aout

Image associée

Aujourd’hui  la main du soleil
Va frapper à ma porte aux aurores
Il y aura sur la table du café  fort
Des croissants qui croustillent
Et l'odeur d'une madeleine de Proust
Il me soulèvera dans ses bras chauds
Jusqu'au petit jardin des délices
Gardien des fleurs et des parfums
Ceux qui doucement se glissent
Sous les volets aux rideaux clos
Seuls témoins de sa visite câline

Adelaide♥

Vendredi 4 Aout

Image associée

Tout ce que notre terre
Pour un an peut nous offrir
Depuis avant hier ,on l'a tout bu
On l'a tout mangé,tout avalé
A partir d’aujourd’hui ,on la débite à crédit
Et chaque année un peu plus tôt
Les réserves de la planète
On les gâche ,on les jette
On consomme sans mesure
Empruntant à notre futur
Ce qui ne nous appartient pas
Se fichant bien de l'héritage
Offert à nos enfants otages
Il faudrait 1,7 planètes
Pour répondre à nos besoins futiles
Toujours grandissants et inutiles
il en faudrait 4 si nous étions tous américains
Les forets disparaissent sous le feu et la scie
Les réserves d'eau douce baissent inexorablement
Emportant avec elles les espèces animales
Rayées de la carte sans aucune morale
Par l'humain qui consomme en démesure 
Sans soucis pour sa nourricière mère nature
Nul doute qu'elle finisse par se rebeller un jour
Et à nous éradiquer à notre tour
Puisque nous vivons au dessus de nos moyens
Car elle a toujours eu le dernier mot
Qui ne le sait pas est bien sot


Adelaide

Samedi 5 Aout

Image associée
 

Riche ,la dernière chanson de Claudio Capéo ,extraite de son magnifique album éponyme

Un petit air de piano,mais pas celui à bretelles qu'il affectionne habituellement

De jolis mots ,simples comme la vie 

Et un beau vent de fraicheur échappé de ce clip

Car il n'y a pas plus grande richesse que nos enfants

-->écoutez

(Spéciale dédicace pour toi  ,un peu papa gâteau

yes
,mais pas gâteux
wink2
)

Dimanche 6 Aout

'

Image associée

J' ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable.

 On ne voit rien. On n'entend rien.

 Et cependant quelque chose rayonne en silence..." 

Antoine de St Exupery

Image associée

La vapeur d'eau monte de la terre
Brouillard sur les lunettes sans verre
Flou artistique né de la chaleur d'hier
Caressant le bord indéfini du ciel clair
Quand la nuit tire un trait à la ligne
Sous ses étoiles au point simplissime
Elle expire un souffle doux et humide
Oiseau de brume  sur les prés livides
Mise au point hésitante et imprécise
D'une photo de l'aube en chemise grise

Adelaide♥

Mardi 1er Aout

Image associée

Une vague me caresse et m'effleure
En ronds dans l'eau qui pleurent
Ricochets sur l'onde de mon cœur
Écumant de sel à rebrousse poils 
Le contre jour filant d'une étoile 
Dont les rêves sont des cicatrices
Petites pierres qui rebondissent
Sur la surface du miroir à réfléchir
Jeux d'enfant dans un tiroir à souvenirs

Adelaide♥

Mercredi 2 Aout

Image associée

A contre courant,
Libérée et engagée
Sachant ce qu'elle voulait 
Au présent au passé
Actrice et femme au libre arbitre
Loin des faux semblants
Un cœur dans un monument
Quand les monstres sacrés
Tirent sans faire de bruit 
Leur dernière révérence
Se réveillent les images d'enfance 
Les dialogues des films d'avant
Qui se coloraient en noir et blanc
Elle s’appelait Jeanne
Sa lumière s'est éteinte
La bobine du film s'est arrêtée
Mais le film de la vie va continuer

Adelaide♥

Jeudi 3 Aout

Image associée

Aujourd’hui  la main du soleil
Va frapper à ma porte aux aurores
Il y aura sur la table du café  fort
Des croissants qui croustillent
Et l'odeur d'une madeleine de Proust
Il me soulèvera dans ses bras chauds
Jusqu'au petit jardin des délices
Gardien des fleurs et des parfums
Ceux qui doucement se glissent
Sous les volets aux rideaux clos
Seuls témoins de sa visite câline

Adelaide♥

Vendredi 4 Aout

Image associée

Tout ce que notre terre
Pour un an peut nous offrir
Depuis avant hier ,on l'a tout bu
On l'a tout mangé,tout avalé
A partir d’aujourd’hui ,on la débite à crédit
Et chaque année un peu plus tôt
Les réserves de la planète
On les gâche ,on les jette
On consomme sans mesure
Empruntant à notre futur
Ce qui ne nous appartient pas
Se fichant bien de l'héritage
Offert à nos enfants otages
Il faudrait 1,7 planètes
Pour répondre à nos besoins futiles
Toujours grandissants et inutiles
il en faudrait 4 si nous étions tous américains
Les forets disparaissent sous le feu et la scie
Les réserves d'eau douce baissent inexorablement
Emportant avec elles les espèces animales
Rayées de la carte sans aucune morale
Par l'humain qui consomme en démesure 
Sans soucis pour sa nourricière mère nature
Nul doute qu'elle finisse par se rebeller un jour
Et à nous éradiquer à notre tour
Puisque nous vivons au dessus de nos moyens
Car elle a toujours eu le dernier mot
Qui ne le sait pas est bien sot


Adelaide

Samedi 5 Aout

Image associée
 

Riche ,la dernière chanson de Claudio Capéo ,extraite de son magnifique album éponyme

Un petit air de piano,mais pas celui à bretelles qu'il affectionne habituellement

De jolis mots ,simples comme la vie 

Et un beau vent de fraicheur échappé de ce clip

Car il n'y a pas plus grande richesse que nos enfants

-->écoutez

(Spéciale dédicace pour toi  ,un peu papa gâteau

yes
,mais pas gâteux
wink2
)

Dimanche 6 Aout

'

Image associée

J' ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable.

 On ne voit rien. On n'entend rien.

 Et cependant quelque chose rayonne en silence..." 

Antoine de St Exupery

Image associée

Tout ce que notre terre
Pour un an peut nous offrir
Depuis avant hier ,on l'a tout bu
On l'a tout mangé,tout avalé
A partir d’aujourd’hui ,on la débite à crédit
Et chaque année un peu plus tôt
Les réserves de la planète
On les gâche ,on les jette
On consomme sans mesure
Empruntant à notre futur
Ce qui ne nous appartient pas
Se fichant bien de l'héritage
Offert à nos enfants otages
Il faudrait 1,7 planètes
Pour répondre à nos besoins futiles
Toujours grandissants et inutiles
il en faudrait 4 si nous étions tous américains
Les forets disparaissent sous le feu et la scie
Les réserves d'eau douce baissent inexorablement
Emportant avec elles les espèces animales
Rayées de la carte sans aucune morale
Par l'humain qui consomme en démesure 
Sans soucis pour sa nourricière mère nature
Nul doute qu'elle finisse par se rebeller un jour
Et à nous éradiquer à notre tour
Puisque nous vivons au dessus de nos moyens
Car elle a toujours eu le dernier mot
Qui ne le sait pas est bien sot


Adelaide

Samedi 5 Aout

Image associée
 

Riche ,la dernière chanson de Claudio Capéo ,extraite de son magnifique album éponyme

Un petit air de piano,mais pas celui à bretelles qu'il affectionne habituellement

De jolis mots ,simples comme la vie 

Et un beau vent de fraicheur échappé de ce clip

Car il n'y a pas plus grande richesse que nos enfants

-->écoutez

(Spéciale dédicace pour toi  ,un peu papa gâteau

yes
,mais pas gâteux
wink2
)

Dimanche 6 Aout

'

Image associée

J' ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable.

 On ne voit rien. On n'entend rien.

 Et cependant quelque chose rayonne en silence..." 

Antoine de St Exupery


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patricia Oudot 1334 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine