Magazine Culture

Dragons : Race to the Edge (Saison 5, 13 épisodes) : quand le monde et l’émerveillement restent intacts

Publié le 05 septembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews


Ce n’est pas toujours facile d’être créatif avec un univers que l’on a développé pendant 4 saisons et qui doit encore raconter tout un tas de nouvelles histoires. Dragons : Race to the Edge est depuis maintenant trois ans sur Netflix et tente alors de nous plonger dans les aventures de ses personnages mignons comme tout … à sa façon. Si les saisons ne sont pas toutes égales et qu’il y a des épisodes parfois très décevants, globalement l’énergie créative de la série fait que l’on passe toujours un agréable moment. L’avantage de Dragons : Race to the Edge est que la série est jolie à regarder. Même si certains épisodes sont moins bons que d’autres, il y a toujours quelque chose de mignon et touchant à suivre. Les intrigues sont attachantes, en grande partie car les personnages sont eux aussi très attachants et mignons. Cela fait beaucoup dans une série animée car c’est la base même : une belle animation et de jolies petites histoires avec des personnages gentils comme tout. Mais Dragons : Race to the Edge a un autre avantage : son humour. Et cette saison 5 ne perd rien de tout ce que la série a installé depuis des années maintenant. C’est un véritable avantage mine de rien. Cette saison épuise un peu les intrigues. Au fil des saisons, on sent que cette histoire de « Race to the Edge » a besoin d’arriver à sa propre fin.

Mais malgré tout, il y a toujours des moments brillants où étonnamment Dragons : Race to the Edge arrive à se renouveler et à proposer des intrigues totalement différentes qui permettent d’étendre encore un peu plus cet univers. Si l’on se cantonne aux films Dragons, cela reste suffisant mais l’univers est tellement riche que cette série animée, même dans ses moments les plus faibles sait créer une certaine forme d’émerveillement naturel. C’est un truc étonnant et j’ai presque hâte de voir ce que la suite peut encore nous réserver, au cinéma comme sur Netflix. Peut-être que Dragons : Race to the Edge fonctionne aussi si bien car c’est tout ce qu’une série spin-off doit faire quand elle est dérivée d’un film. D’autres n’ont pas su faire des choses efficaces, comme par exemple la série dérivée des Croods qui, sans être mauvaise, n’a pas su se renouveler au delà de la première saison et a conservé pas mal de faiblesses au fil des épisodes. Ici, l’émerveillement reste entier quand la série le veut bien et sincèrement, c’est tout ce dont j’avais réellement besoin à ce moment là. Peut-être aussi car l’intégrité des personnages reste intact et que l’univers n’a pas changé. Ce ne sont que des histoires supplémentaires dans cet univers et le résultat est de ce fait assez étonnant mine de rien.

En faisant le choix de rester fidèle à l’univers de Dragons, la série parvient à garder la qualité des films dans une série. Les moyens sont dispendieux (je suppose) mais le résultat est payant. Les deux premières saisons de la série étaient étonnantes mais pas aussi bonnes que « Race to the Edge ». C’est ce que je trouve d’étrange car les deux premières saisons racontaient des histoires complètement différentes. Toujours dans le souci de respecter les fans et la franchise, Dragons : Race to the Edge reste donc une série séduisante qui ne se prend jamais la tête. Bien au contraire. J’encourage donc encore une fois quiconque à regarder cette petite série animée qui au premier abord pourrait reposer uniquement sur la marque qui est désormais connue, mais pas du tout. C’est plus que ça, c’est un univers tout entier et surtout particulièrement intéressant qui sait toujours comment faire pour nous faire passer un bon moment. Reste à voir maintenant sur la dernière saison sera tout aussi bonne ou meilleure que les précédentes. Pour le savoir, il faudra attendre encore un an… Il reste normalement encore une saison à venir compte tenu du fait que Netflix a prévu de faire 4 saisons de « Race to the Edge » et que nous en sommes ici à la troisième. Attention à garder cette énergie et ne pas se perdre.

Note : 7/10. En bref, une série toujours sympathique à suivre…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18001 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte