Magazine Culture

Critiques Séries : A Kid Called Mayonnaise. Saison 1. Pilot.

Publié le 05 septembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

A Kid Called Mayonnaise // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Il y a un côté Jean Pierre Jeunet dans A Kid Called Mayonnaise, dans ce côté un peu émerveillé et perché. Cela me fait penser à certains films français où un enfant a une histoire complètement folle avec des personnages tout aussi fous que lui. Will McRobb (Sanjay et Craig, Alice et les Chipmunks) semble ici se faire plaisir même si pour le coup, A Kid Called Mayonnaise n’a rien d’exceptionnel non plus. On dirait une série un peu arty sur les bords destinée aux enfants. Il y a quelque chose de sympathique dans ces aventures mais ce n’est pas suffisamment développé et les personnages pas suffisamment attachants pour réellement donner envie d’aller beaucoup plus loin, ce qui est assez étonnant dans un sens. Surtout qu’il y avait de quoi faire et puis cela reste mignon mine de rien. Le seul truc qui fait que A Kid Called Mayonnaise fonctionne c’est que finalement il y a un brin d’originalité là dedans qui peut permettre à la série de décoller sur la longueur. Disons qu’il y a de la suite dans les idées et que dans sa globalité, le tout a du potentiel. C’est rafraîchissant et étonnant dans un sens, mais pas suffisamment attachant (pour moi). Il y a là dedans un truc qui rappelle d’autres séries et d’autres fictions, des influences certaines du côté du cinéma indépendant américain. Mais encore une fois, cela ne suffit pas à faire une bonne série.

Emménageant à Los Angeles, Mayo Davis est ravi de pouvoir aider sa mère à gérer son hôtel. Mais il ne s'attendait pas à se sentir si seul. Alors, lorsqu'une mystérieuse fille débarque dans sa vie, il est prêt à tout pour la suivre.

Comme les autres pilotes d’Amazon, A Kid Called Mayonnaise pourrait trouver son public chez les enfants et adolescents qui ont envie d’un truc qui n’est pas un dessin animé mais peut-être un peu plus ancré dans une certaine forme de réalité. Bien entendu, il y a de la fantaisie mais A Kid Called Mayonnaise n’ose pas suffisamment et c’est bien ça le problème. Cela manque d’éléments qui peuvent permettre aux adultes d’apprécier aussi cette fiction alors qu’elle a justement le potentiel de séduire. Mais comme bien d’autres séries pour adolescents et enfants, elle ne va pas suffisamment loin et ne semble pas chercher quoi que ce soit. Du coup, la déception est forcément présente. Tout cela même si l’univers est farfelu et que la relation entre Mayo et cette mère un peu barrée sur les bords. Les dialogues manquent parfois d’un petit brin d’originalité aussi qui pourrait coller avec l’idée que A Kid Called Mayonnaise se fait de son propre univers. Mais il n’y avait rien de spécial à attendre et l’on verra bien si Amazon ose commander une saison complète selon les idées des téléspectateurs. Pour le moment, ce n’est pas celui qui a le plus séduit (et ce n’est pas mon préféré non plus).

Note : 4.5/10. En bref, il y a de l’idée mais ce n’est pas suffisamment développé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte