Magazine Santé

SOMMEIL : Celui de la mère fait celui de l’enfant

Publié le 07 septembre 2017 par Santelog @santelog
SOMMEIL : Celui de la mère fait celui de l’enfant

La qualité du sommeil des enfants liée aux symptômes de l'insomnie chez leurs mères, c'est la conclusion de cette étude de l'Université de Bâle qui globalement constate que les enfants ont plus souvent mal dormir si leur mère souffre de symptômes d'insomnie. Des conclusions présentées dans la revue Sleep Medicine à prendre en compte alors qu'un bon sommeil conditionne le développement de l'enfant et que plus de 20% des parents ont un sommeil perturbé.

Le sommeil joue un rôle essentiel pour le bien-être des adultes et des enfants. Le manque de sommeil ou un sommeil de mauvaise qualité peuvent affecter la santé mentale, l'apprentissage, la mémoire et la réussite scolaire chez les enfants.

Les chercheurs de l'Université de Bâle et de l'Université de Warwick ont ​​étudié la relation entre les symptômes de l'insomnie des parents et le sommeil de leurs enfants. Le sommeil a été évalué chez les enfants âgés de 7 à 12 ans pendant une nuit par électroencéphalographie à domicile (EEG); Environ la moitié de ces enfants étaient nés prématurément. Les parents ont renseigné leurs propres symptômes d'insomnie et les problèmes de sommeil de leurs enfants. L'analyse constate que :

-les enfants de mères souffrant de symptômes d'insomnie s'endorment plus tard, dorment moins longtemps et ont un sommeil profond plus bref, tel que mesuré par l'EEG.

-Aucune association n'est constaté entre le sommeil des pères et celui de leurs enfants.La seule explication de cette association spécifique avec le sommeil des mères n'est pas claire, cependant les auteurs suggèrent que les mères passant plus de temps avec leurs enfants, les habitudes de sommeil de la mère pourraient avoir une influence plus forte sur l'enfant. Cependant, lorsque les parents, pères et mères renseignent le sommeil de leurs enfants, les mères et les pères souffrant de troubles du sommeil signalent plus souvent des difficultés d'endormissement chez leurs enfants ou un manque de sommeil.

Comment les habitudes de sommeil se " transmettent " des parents aux enfants : les enfants reprennent les habitudes de sommeil de leurs parents et une mauvaise organisation ou ambiance familiale peut aussi expliquer les problèmes d sommeil des enfants comme des parents. Enfin, il est possible que les parents souffrant de troubles du sommeil portent " une attention exagérément sélective " à leurs propres problèmes de sommeil, ainsi qu'à celui de leurs enfants, ce qui a l'effet inverse de celui escompté c'est-à-dire une incidence négative sur la qualité du sommeil de la famille. En dernier lieu, le sommeil a aussi ses facteurs génétiques...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine