Magazine Afrique

LIBERTY by Omar Victor Diop

Publié le 09 septembre 2017 par Busuainn_ezilebay @BusuaInn_Ezile

A universal Chronology of Black Protest

(2016)

Thiaroye, 1944

LIBERTY Omar Victor Diop

Le 1er décembre 1944, dans un camp militaire de Thiaroye, à Dakar (Sénégal), un groupe de tirailleurs africains, anciens prisonniers de guerre, manifestent pour le paiement de leurs indemnités et pécule promis depuis des mois par la France. Une sanglante répression est ordonnée par l’autorité coloniale. Soixante-dix de ces tirailleurs sont tués sans sommation. Le souvenir de ce massacre reste très vivace dans la mémoire collective de l’Afrique francophone. (Omar Victor Diop – Courtesy Galerie MAGNIN-A)

L’histoire des relations entre les sociétés africaines et les puissances occidentales a très tôt été marquée par des privations des libertés fondamentales des populations du continent.
Celles-ci trouvaient leur justification dans le besoin éprouvé par les puissances dominatrices d’imposer des systèmes leur permettant de légitimer et d’organiser diverses formes d’exploitation du continent et de ses richesses.
La destinée des sociétés africaines et subséquemment, celle de la diaspora, s’en est trouvé altérée a jamais.
En effet, durant toute l’ère débutant par la traite négrière, et se poursuivant par la période coloniale, puis par les indépendances sur le Continent et l’émancipation en Amérique, les peuples noirs du continent et de la diaspora, se sont retrouvées dans la nécessité de tenter de restaurer et préserver ce qui leur avait été arraché : leurs libertés.
Partant de ce constat, il n’est pas superflu d’énoncer le concept de protestation Noire pour évoquer une chronologie des mouvements d’affirmation, de contestation et de revendication initiées pour la cause de la dignité, de la liberté des noirs, à travers le monde.
Liberty évoque, interprète et juxtapose des moments marquant de cette protestation Noire certes différenciés par le temps, la géographie ou l’ampleur, pour souligner ce qui permet pourtant de les placer dans une même chronologie, celle d’une quête éperdue d’une liberté bafouée.
Les dates marquantes ne manquent pas; l’histoire de la protestation Noire est riche, qu’il s’agisse de révoltes d’esclaves, de marches pour l’émancipation ou contre l’Apartheid, de mouvements pour les indépendances, ou encore contre des violences policières.  Pourtant, très peu pensent à faire un parallèle entre la chronologie des mouvements de protestation sur le continent et celle de mouvements similaires ayant été initiés au sein des diasporas à des périodes concomitantes… J’ai souhaité m’interroger sur cet aspect, en essayant d’avoir une lecture plus universelle de l’histoire de la protestation Noire, afin de construire des passerelles permettant de mieux comprendre la question.
L’approche prend ici une dimension allégorique, notamment par le placement d’éléments symboliques, empruntés au langage floral. Le ton de Liberty n’est pas celui de la lamentation, mais plutôt celui du recueillement,  de la solennité et de la célébration d’une quête ineffable d’une liberté trop souvent bafouée. (plus sur le site d'Omar Victor Diop)

Nanny et Quao, Jamaïque, 1720

LIBERTY Omar Victor Diop

La reine Nanny est une des grandes figures de la résistance des marrons jamaïcains au XVIIIe siècle. Née au Ghana, au sein de l’ethnie Ashanti, elle fuit les plantations avec son frère Quao et fonde une communauté de marrons dans les Blue Mountains, dans la commune de Portland, vers 1720. L’endroit, réputé inaccessible, sera baptisé Nanny Town. L’économie de cette communauté, menée d’une main de fer, était basée sur le troc, l’agriculture et l’élevage. On attribue à Nanny la libération de plusieurs centaines d’esclaves sur plusieurs décennies. (Omar Victor Diop – Courtesy Galerie MAGNIN-A)

La guerre des femmes (Igbo), 1929

LIBERTY Omar Victor Diop

De novembre 1929 à janvier 1930, 25.000 femmes du groupe ethnique Ibo, dans le sud-est de l’actuel Nigeria, se révoltèrent contre la volonté des Britanniques de prélever un impôt. Le gouvernement colonial tenta de réprimer cette "guerre des femmes", entraînant la mort de dizaines d’entre elles. (Omar Victor Diop - Courtesy Galerie MAGNIN-A)

Aline Sitoé Diatta, 1944

LIBERTY Omar Victor Diop

Aline Sitoé Diatta proclame en 1944 la résistance des agriculteurs de sa région, la Casamance, dans le sud du Sénégal, contre l’effort de guerre et les bouleversements de la société traditionnelle imposés par la France. Arrêtée pour insurrection et déportée à Tombouctou, au Mali, elle décédera à l’âge de 24 ans, victime de mauvais traitements. (Omar Victor Diop – Courtesy Galerie MAGNIN-A)

Trayvon Martin, 2012

LIBERTY Omar Victor Diop

Le 26 février 2012, Trayvon Martin, un Afro-Américain de 17 ans, est assassiné à Sanford, en Floride. George Zimmerman, résident d’un quartier touché par une série de cambriolages, lui a tiré un coup de feu mortel. Il sera acquitté. Un verdict qui entraînera un important mouvement de contestation et fera de l’affaire Trayvon Martin un moment clé dans la lutte contre les violences faites à la jeunesse noire américaine. (Omar Victor Diop – Courtesy Galerie MAGNIN-A)

Selma, 1965

LIBERTY Omar Victor Diop

En 1965, trois marches reliant les villes de Selma et Montgomery (Alabama) sont organisées pour défendre le droit de vote des Noirs. Le 7 mars, 600 manifestants sont fortement réprimés par la police : c’est le Bloody Sunday. Martin Luther King participe aux deux marches suivantes, les 9 et 25 mars. Les exactions et les assassinats perpétrés à cette période par la police et le Ku Klux Klan attirent l’attention de la communauté nationale et internationale sur la question des droits civiques. (Omar Victor Diop – Courtesy Galerie MAGNIN-A)


More on our pinterest board, Omar Victor DiopVisitez notre petit hôtel au Ghana sur la plage de Busua : Busua Inn (fr)
Visitez notre écolodge tropical en bord de mer dans la baie d'Ezile : Ezile bay (fr)
Visit our guesthouse in Ghana on the Busua Beach : Busua Inn (en)
Visit our tropical ecolodge on the lovely Bay of Ezile : Ezile bay (en)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Busuainn_ezilebay 3753 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine