Magazine Info Locale

L'opposition municipale lovérienne ne devrait pas jouer les dilettantes

Publié le 09 septembre 2017 par Gezale

L'opposition municipale lovérienne ne devrait pas jouer les dilettantes

Les colonnes de l'opposition sont vides.

Le travail d’un élu de l’opposition est souvent décourageant, fastidieux, inutile. C’est du moins le sentiment que peuvent éprouver les élus des groupes minoritaires surtout quand, en leur sein, on compte d’anciens responsables d’exécutifs locaux devenus de « beaux » parleurs dans le meilleur des cas. A la parution du dernier journal municipal « actua Louviers », j’ai été effaré de constater que les deux groupes d’opposition locale n’avaient trouvé ni le temps, certainement, ni les thèmes, peut-être, justifiant la parution d’un texte exprimant leur point de vue, par exemple, sur la gestion du maire actuel. Cette absence est évidemment regrettable.
Le groupe qu’anime Franck Martin (ancien maire) et l’élu du Front national ne doivent sans doute pas considérer que les initiatives de François-Xavier Priollaud sont exemptes de tout reproche ou alors c’est à désespérer de toute opposition digne de ce nom. Les deux colonnes demeurées blanches (notre photo) dans le journal municipal faute de textes adressés à la rédaction alors qu’elles sont réservées à l’expression libre des minorités, ne laissent pas d’inquiéter tout citoyen avide de points et de vue différents et de propositions nouvelles.
Je peux comprendre la lassitude des deux responsables de l’opposition eu égard à l’ancienneté de leur action militante et à leur envie de tourner la page. Il doit bien exister après d’eux quelqu’un capable de prendre la plume, de la tremper dans quelque encre, et de conduire un travail d’avenir puisque, comme le temps passe, nous entrons dans la seconde phase du mandat municipal débuté en 2014. Les élections de 2020 se préparent aujourd’hui.
Le journal paru en ce début du mois de septembre a forcément été préparé en amont et au mois d’août. Je n’ose croire que la période de vacances a ruiné l’imagination de l’opposition d’autant que des sujets pas forcément consensuels — locaux ou nationaux — auraient pu justifier un éclairage politique ou économique différent de celui du maire. Souhaitons que les colonnes du prochain numéro de notre journal local (il appartient à tous les Lovériens) soient à nouveau remplies des contre-propositions de l’opposition. Si le FN veut continuer de se taire, je n’y verrai, quant à moi, aucun inconvénient.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine