Magazine Société

Irma ne fut pas douce...

Publié le 09 septembre 2017 par Fabianus
IRMA NE FUT PAS DOUCE...
L’ouragan Irma a frappé les Caraïbes ce mercredi 6 septembre 2017. Si la Guadeloupe a été, semble-t-il, épargnée il n’en est pas de même pour Saint Martin et Saint Barthélémy. Dans cette île, 60 % des maisons sont désormais inhabitables. Quant à St Martin, force est de constater que 95 % de la partie française de l’île (l’autre partie étant néerlandaise) a été détruite. Dans ces deux joyaux touristiques c’est désormais la désolation. Toits emportés par des vents pouvant atteindre 285 km/h, voitures retournées, maisons inondées, arbres arrachés de leur sol natal… Le cyclone a transformé la terre en vaste terrain apocalyptique. Mais Irma n’en a pas encore fini de son énergie meurtrière. Elle se dirige vers la Floride… En cet instant, les secours font ce qu’ils peuvent pour ravitailler en eau les deux îles sinistrées. On tente également de rétablir l’électrification insulaire, réduite à néant lors du passage du monstre. Les secours s’activent mais déjà une nouvelle menace venteuse s’invite au bal : José. Ce nouveau cyclone pourrait suivre le chemin d’Irma et frapper encore les aires dévastées ! La violence croissante des cyclones trouve son explication dans le réchauffement climatique. Nicolas Hulot, hier, sur France 2, a encore été formel sur ce point. La planète se réchauffe en raison des gaz à effet de serre que secrète l’activité humaine. Le Ministre de l’écologie, un brin fataliste, pense même que le pire est à venir. Une raison de plus pour que l’homme agisse dans cette course contre la montre ! Il faut redoubler d’effort dans la diminution de nos consommations en énergie fossile et apprendre à repenser notre mode de vie…
Les cyclones se muent désormais en lanceurs d’alerte ! Irma ne fut pas douce En sa dance éolienne Point de frêles secousses En gracieuse sirène Son ballet fut brutal Sournois, tempétueux Empreint de voix létales A briser les flots bleus
Irma ne fut pas douce En sa chorégraphie Elans qui se courroucent Arabesques en furie Ses navrants cavaliers Sous ce grand lessivage En leur corps sacrifié Cumulèrent  les outrages.
Irma la titanesque En cyclope, maudite Pris d’entrechats dantesques De frénésie subite A bousculé la Terre Et ses habitations Soulevé de colère Des toits en perdition
Derviche échevelé Dans sa robe d’  ouate Irma s’est déchaînée Ogresse et scélérate. Dévorant les contours Des maisons désertées Frappant les alentours De soupirs meurtriers.
Irma ne fut pas douce Au sein des Caraïbes L’avenir qui s’émousse Des larmes qu’on exhibe Saint Martin sans manteau Pour couvrir ses blessures Et St Barthélémy Massacré, sous brisures…
Tant de cœurs dévastés Par la désolation L’eau qui vient à manquer Surcroît de punition Les secours qui s’opèrent Dans ce chaos sans nom Sous la menace claire D’un éminent démon
José s’approchera Dans le sillage blanc De l’impossible Irma Par-dessus l’océan Tragique carrousel De javas cycloniques Le grand bal s’ensorcelle De vapeurs maléfiques…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabianus 1071 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine