Magazine

Tourisme à double tranchant

Publié le 11 septembre 2017 par Go11
Tourisme à double tranchantPour faire suite à mon blog d'hier, je pensais à la façon dont le tourisme peut être un lame à double tranchant et comment il peut souvent détruire et homogénéiser ce qui, normalement, rend un lieu attrayant pour les visiteurs si on ne fait pas attention.
Je parle à la fois par ce que j'observe dans ma vallée natale du Haut-Chablais, en Haute-Savoie aujourd'hui, ainsi que ce que m'ont appris quatre décennies de vie à Park City, dans les Rocheuses Américaines.
Les visiteurs (et les touristes) se rendent dans des endroits bien spécifiques en raison de leur beauté et de leur caractère. Supprimez ce dernier et vous éliminez la plus grande partie de ce qui défini l’élément attractif.
Cela signifie que tous les coins touristiques doivent rester toujours vigilants afin d’empêcher les visiteurs, ou pire encore, les propriétaires de résidences secondaires de dicter ce que l'endroit devrait être ou devrait devenir. Cette pression se produit tout le temps, que l'on vive (comme moi) dans les Rocheuses, ou dans les Alpes.
Généralement, un nombre important de propriétaires de résidences secondaires, peu de temps après l'acquisition de leur bien immobilier se met à ressentir l’activité touristique qui les entoure et tout ce qui rend les lieux authentiques.
Ces mêmes personnes se fatiguent rapidement du « charme » qui les avait séduit quand ils ont acheté leur logement. Ils se mettent alors à vouloir recréer l'univers qu'ils ont laissé derrière eux avec tous ses horribles défauts. De plus, avec le temps, un grand pourcentage de résidents à mi-temps décident de s’établir en station de façon permanente lorsqu'ils choisissent de prendre leur retraite.
Si on ne contrôle pas l'influence négative d'une partie de ces gens, leurs pressions conduiront à cette grande l'homogénéisation planétaire que l'on trouve peut être partout, sauf en Corse, grâce à la réponse pour le moins énergique des autochtones.
D'une façon classique, ces nouveaux arrivants dans un lieu touristique deviennent souvent « la queue qui remue le chien » et si personne ne s'oppose à leur influence dévastatrice, ils démoliront l'endroit, son caractère et son authenticité.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Go11 136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte