Magazine Humeur

Qu’est-ce que le point Hidalgo ?

Publié le 10 septembre 2017 par Delanopolis
Une tribune de Serge Federbusch pour FigaroVox ! Qu’est-ce que le point Hidalgo ? Nous ne ferons pas l’injure aux lecteurs de prétendre leur apprendre ce qu’est le point Godwin, moment d’un débat où un des protagonistes se met à injurier ou caricaturer les positions du ou des autres, toute discussion constructive devenant impossible. Il est alors généralement fait référence par ce bel esprit au nazisme, à Hitler, au fascisme, à Staline, à Pol Pot, ou, pour être davantage dans l’actualité, à Kim Jong-un, Chavez, Castro ou Maduro.
Mais il est désormais inutile de chercher de telles références exotiques. Car les Français en général et les Parisiens en particulier ont à leur disposition un nouveau concept : le point Hidalgo.

Il ne s’agit pas d’un lieu fixe où, du fait des embouteillages, les automobilistes ne pourraient plus avancer d’un pneu. Il s’agit du moment où une femme incompétente et franco-espagnole critiquée pour son incompétence et le caractère néfaste de sa politique comme maire de Paris se met à raconter qu’elle est fustigée parce que femme et franco-espagnole.

Ne vous fatiguez pas, nous sommes dans la fulgurance : ce point a été atteint par la postulante en deux secondes maximum. Godwin est enfoncé. C’est à peu près le temps qu’il a fallu en effet à Anne Hidalgo pour élucider les motivations des gens de plus en plus nombreux qui la critiquent et conspuent ses actions.

Est-elle détestée pour avoir créé inutilement le chaos dans la circulation parisienne ? Bien sûr que non ! Pour avoir encrassé et endetté Paris ? L'avoir livré aux rats et aux punaises ? Que nenni ! Pour avoir attiré des migrants aussitôt chassés avec les mêmes trémolos à l'arrivée et au départ ? Vous n'y pensez pas ! Pour avoir favorisé la hausse artificielle des prix immobiliers par des préemptions clientélistes d'immeubles ? Que dites-vous là ! Pour avoir promené sa suffisance et son arrogance partout où elle passe ? Comment osez-vous ! Pour avoir massacré les Halles ou les serres d’Auteuil ? Qui s’en émeut ?

Non, Anne Hidalgo l'a révélé carrément : d’infâmes machos, des fachos, des nauséabonds lui en veulent car elle est femme et d'origine espagnole ! Curieusement, Delanoë à qui les mêmes reproches étaient adressés ne semblait pas présenter ces deux caractéristiques ...

Madame Hidalgo s’est il y a peu illustrée par son sens de l’anticipation électorale et de la diplomatie en déclarant à Londres : «Mister Trump is so stupid, my God» tout en ajoutant « I am athée» dans un anglais plus qu’approximatif.

Dans la plus parfaite cohérence, la maire de Paris pourra désormais se présenter comme «So Hidalgo, my Godwin».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 92749 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines