Magazine Bons plans

Richard Wagner d'après le buste de marbre de Max Klinger

Publié le 12 septembre 2017 par Luclebelge

Richard Wagner d'après le buste de marbre de Max Klinger

Richard Wagner d'après le buste de marbre de Max Klinger
in Wagner-Kalender 1908 (Leipzig)


Max Klinger, né le 18 février 1857 à Leipzig, mort le 5 juillet 1920 (à 63 ans), est un peintre, sculpteur, graveur et graphiste symboliste allemand.
Klinger est né à Leipzig et a étudié à Karlsruhe. Admirateur des travaux d'Adolph von Menzel et de Francisco Goya, il devint rapidement un graveur compétent et imaginatif. Ses séries de gravures à l'eau-forte influencèrent des artistes comme Käthe Kollwitz, Edward Munch ou Alfred Kubin.
En 1903, il fut un des membres fondateurs de l'Association des Artistes allemands, le Deutscher Künstlerbund. De 1898 à 1916, il fut le compagnon de l'écrivaine autrichienne Elsa Asenijeff. (Source  Wikipedia)
Sur le monument à Richard Wagner 
Voici ce que rapporte le journal de musique parisien Le Ménestrel du 12 mars 1905 sur la genèse du monument lipsiote à Wagner par Max Linger:
Les artistes, musiciens, peintres et sculpteurs, qui passent à Leipzig, sollicitent volontiers l'autorisation de visiter l'atelier du maître Max Klinger l'auteur du monument polychrome de Beethoven. On y peut voir en ce moment la maquette de la statue de Wagner qui doit être érigée devant l'ancien théâtre de la ville. La statue sera drapée, elle sera placée sur un piédestal de lm,90, et aura elle-même 4m,20 de hauteur. Devant la villa de Klinger, sous un grand arbre, on voit un bloc colossal de marbre. Il vient des carrières du Tyrol et a coûté 50.000 francs. C'est de là que doit sortir la statue de Wagner. Tout auprès de ce bloc encore informe, les yeux se reposent avec satisfaction sur une copie en marbre de la célèbre « Baigneuse » de Klinger, un de ses plus gracieux ouvrages.
Les fêtes de commémoration wagnériennes avaient  eu lieu le 22 mai 1913 dans presque toutes les grandes villes de l'Allemagne. A cette occasion, à Leipzig avait été posée la première pierre de l'ensemble architectural qui devait former un cadre grandiose à la statue du maître, par le sculpteur Max Klinger. Mais la guerre interrompit la réalisation du monument.
Le Ménestrel évoque à nouveau l'oeuvre de Klinger en annonçant le 3 décembre 1920 l'écroulement de la maquette du monument projeté par Klinger:
On annonce que la maquette originale du monument Conçu par le sculpteur Max Klinger — récemment décédé — en l'honneur de Richard Wagner; s'est écroulée : seule, la tête de Wagner serait intacte et l'on se demande s'il se trouvera Un sculpteur allemand pour reconstituer l'ensemble de l'oeuvre dans l'esprit de Klinger.
Enfin, dans son édition du 8 avril 1921, on peut lire: La succession du célèbre sculpteur Max Klinger, mort l'an dernier, comprenait un buste en plâtre de Wagner, plus grand que nature, et destiné au monument Wagner projeté pour la ville de Leipzig. Mme veuve Klinger a donné ce buste à la ville de Leipzig, qui l'a fait couler en bronze et ériger sur un socle de marbre pour être exposé dans la « salle Klinger » du musée de Leipzig. Ce n'est qu'en 1983, à l'occasion du 100ème anniversaire de la mort de Wagner que la ville de Leipzig fit installer un nouveau bronze de cette statue près de l'étang aux cygnes (Schwanenteich). Le bronze fut réalisé par la fonderie Noack au départ d'un buste en plâtre réalisé par Klinger et conservé par le Musée des Beaux-Arts de Leipzig, qui l'avait acquis dans le cadre de la succession Klinger évoquée par Le Ménestrel. A noter aussi que Klinger avait présenté un buste en marbre représentant Wagner à l'exposition universelle de Saint-Louis en 1904.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luclebelge 27584 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte