Magazine Santé

STATINES : Elles réduisent de 28% les décès cardiaques chez les hommes

Publié le 13 septembre 2017 par Santelog @santelog
STATINES : Elles réduisent de 28% les décès cardiaques chez les hommes

Les statines réduisent de 28% le risque de décès de cause cardiaque chez les hommes, conclut cette étude probablement la plus longitudinale de toutes les études menées sur le sujet. Son suivi de 20 ans confirme en effet l'efficacité du médicament et appelle à une prescription plus systématique. C'est à lire dans Circulation, l'une des revues de l'American Heart Association.

Les statines contribuent à réduire le taux de lipoprotéines de faible densité (LDL), ou " mauvais cholestérol ", dans le sang et donc le risque de maladies cardiovasculaires. Aujourd'hui, ces médicaments sont couramment prescrits à tous les patients ayant un risque, même léger de développer une maladie cardiovasculaire dans les prochaines années. De nombreuses études ont déjà soulevé l'intérêt de prescrire encore plus largement les statines, certaines même systématiquement chez les personnes âgées de plus de 55 ans. Cette nouvelle analyse va plutôt dans ce sens et conclut que plus de personnes à taux de cholestérol élevés devraient recevoir des statines.

Les chercheurs de l'Imperial College de Londres, de l'Université de Glasgow, de degli Studi di Milano, Western Australia et de l'Academic Medical Center d'Amsterdam ont analysé les données d'un essai de contrôle randomisé (WOSCOPS) mené sur une période de suivi de 20 ans. Il s'agit d'une analyse post-hoc, ou a posteriori, qui permet aux scientifiques d'aller chercher des résultats plus spécifiques, sur des sous-groupes de patients par exemple. Ici, l'analyse porte sur un sous-groupe de 5.529 hommes exempts de de maladie cardiovasculaire au début de l'étude. Les chercheurs ont examiné séparément les résultats des participants à niveaux de cholestérol LDL > ou < à 190mg / décilitre, en termes d'incidence de maladie coronarienne, d'événement cardiovasculaire majeur (dont décès, crise cardiaque ou AVC). L'analyse montre que :

  • Les participants ayant reçu la pravastatine présentent un risque,
  • réduit de 27% de maladie coronarienne ;
  • réduit de 25% d'événement cardiovasculaire majeur.
  • Les résultats chez les hommes avec cholestérol > ou < à 190 mg / décilitre sont très similaires.
  • Après 20 ans de suivi, les hommes qui prenaient à l'origine la pravastatine présentent un risque,
  • réduit de 26% de maladie coronarienne ;
  • réduit de 21% d'événement cardiovasculaire majeur.
  • Les résultats sont également similaires chez les hommes avec cholestérol > ou < à 190 mg / décilitre.

Une preuve des bénéfices de la réduction du LDL en prévention primaire de la maladie coronarienne, donc chez des patients exempts de maladie cardiovasculaire, c'est la conclusion des auteurs. Bien évidemment, l'option reste à discuter avec le médecin généraliste.

N.B. L'étude a été cofinancée par le Laboratoire Sanofi


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine