Magazine Emarketing

Comment lever des fonds en France ?

Publié le 14 septembre 2017 par Ipaidthat

Il n’est pas aisé de lever des fonds en France lorsqu’on est débutant dans le secteur !

Rien de plus ardu que de se jeter dans la gueule du loup sans crainte et en connaissant les opportunités de lever des fonds pour chacun… Qui/que contacter ? À quel stade de développement ? Le crowdfunding c’est vraiment bien ? Que présenter ? Les questions sont bien nombreuses…

On essaye doucement mais surement de répondre à toutes vos interrogations !

Avant toute chose, il faut bien savoir qu’en tant que startup vous n’êtes pas en position de force. Si on reprend un tableau simple de loi d’offre et de demande, et bien l’offre est bien mince par rapport à la demande, du coup, officiellement, vous êtes en position de faiblesse, à vous donc de vous démarquer !

Commencez d’abord par présenter votre projet à un moment propice pour attirer le regard des investisseurs sur votre entreprise. Moments propices tels que :
  • lorsque votre projet montre des signes de force : hausse du chiffre d’affaire, du nombre de clients, de visiteurs, d’inscrits… selon le fond de commerce. Sachez aussi que pour témoigner de ces progrès ils faut bien évidemment présenter des données chiffrées !
  • lorsque vous disposez d’une marge d’au moins 9 mois de trésorerie. Les levées de fonds peuvent être longues et fastidieuses, il faut donc prévoir à l’avance afin de ne pas être pris de court !

Une fois la période déterminée pour votre levée de fond, il faut maintenant préparer ce que vous allez présenter. Prévoyez un bon nombre d’heures de préparation pour être bien rodé !

On commence par les classiques mais pas des moindres, les MUST HAVE :
  • L’incontournable, l’incroyable, le fabuleux BUSINESS PLAN. On ne vous rabâche pas son contenu, c’est du fait et refait, vu et revu !
  • Un executive summary : la petite soeur du business plan. En simple, une synthèse du business plan avec les informations les plus pertinentes.
  • Le pitch : un bon vieux PowerPoint pour présenter votre projet en live.
  • Un modèle financier : vous devez pouvoir justifier votre besoin de financement
  • Idéalement, un petit lien vers une présentation de votre produit

Maintenant que vous êtes préparés, il est temps de passer aux choses sérieuses, le contact.

Bien entendu, vous n’êtes pas supposé contacter tous les types d’investisseurs. Il est bien plus logique de vous concentrer uniquement sur les investisseurs qui pourraient satisfaire vos besoins, et ainsi éviter de perdre du temps à contacter n’importe qui !

Voici les différents types d’investisseurs selon la maturité de votre projet :
  • Love Money et Aides Publiques : pour les projets en phase de démarrage
  • Business Angels – Fonds d’amorçage et Crowdfunding : pour les projets qui décollent
  • Fonds de capital risque : pour les projets avec un potentiel de croissance important

L’idéal, et ce quel que soit le fonds d’investissement qui vous intéresse est de se faire recommander par quelqu’un (sauf pour le crowdfunding bien sur) en qui les investisseurs peuvent avoir confiance !

Une fois les investisseurs contactés, à vous de jouer pendant les rendez-vous ! De 2 à 5 rendez-vous, selon le type d’investisseur, il est temps de placer vos pions et jouer vos meilleures cartes !

On a hâte de vous voir à l’oeuvre !

L’article Comment lever des fonds en France ? est apparu en premier sur IPaidThat magazine.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ipaidthat 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte