Magazine Autres sports

On enchaîne avec les P’tits Renards

Publié le 14 septembre 2017 par Allezlesbleus
On enchaîne avec les P’tits Renards C’est en tant qu’équipe numéro 1 au Canada que les Carabins vont recevoir les déchaînés Petits Renards de Sherbrooke vendredi soir au CEPSUM. Comment sortiront les Carabins après une partie aussi haute en émotion que celle de la semaine dernière? Comment les Estriens réagiront ils après une 2e partie perdue dans les derniers instants du match?
Depuis la renaissance du Vert et Or il y’a toujours eu une réalité un peu louche entre ces 2 équipes. Les Verts n’ont plus de complexe depuis longtemps quand ils affrontent les Carabins et souvent ils offrent une violente opposition aux Rois de la Montagne. Tous les fans des Carabins ont encore sur le cœur la victoire de Sherbrooke en demi-finale de 2012, au CEPSUM. Cette défaite restera gravée pour toujours dans l’ADN de toutes personnes qui gravitaient de près ou de loin avec les Carabins à cette époque. Pratiquement à chaque année depuis les 15 dernières années, le Vert et Or a réussi à battre les Carabins dans des parties intenses et serrés, tant au CEPSUM que sur le champ de patates qu’ils appellent un terrain de football.
Mais ça, c’était les anciens Renards, les Renards des coachs Bolduc et Lessard. Cette année, le Vert et Or est enchaîné dans une spirale qui les sortira des séries éliminatoires pour une 2e année de suite. L’autoproclamé meilleure D au Canada accorde en moyenne 27 point par partie sur 443 verges, dont 306 par la passe. À 1er vue, cela ressemble à un parfait terrain de jeu pour l’attaque aérienne des Carabins qui elle lance pour plus de 357 verges par partie et marque en moyenne 29 points.
Mais y’a pire encore que la D des Renards, y’a leur offensive J. En début d’année, tous s’attendaient à ce que la grosse LO expérimentée et pratiquement intacte de Sherbrooke puisse leur permettre de faire avancer le ballon. Jumelé à un QA de deuxième année, A. Jacob-Michaud, maintenant bien enchaîné comme #1 et d’un puissant PB, G. Polan, l’attaque de Sherbrooke peine à gagner plus de 290 verges par partie. Et que dire des joueurs arrivés tout droit du pays de Mickey Mouse et qui devait survoler les D des autres équipes de la conférence?
Comme Ni Polan, ni Jacob-Michaud n’ont terminé la partie contre McGill la semaine dernière, c’est donc avec un QA recru de Div3 et sans réel PB que les Renards tenteront de venir à bout du redoutable Front7 des Carabins dans un CEPSUM plein au bouchon. Du haut de ses 5’10 C. Sinclair risque de trouver la partie longue quand les 2 TwinTower, BCBG, S. Rossi, Brian H. fonceront sur lui sans réellement savoir d’où exactement. Je le plein. Avec la performance que nous à montrer la D des Carabins lors de la partie de samedi dernier, je me demande réellement si Sherbrooke pourra mettre des points au tableau.
J’ai l’impression que le vrai suspense vendredi sera de savoir à partir de quel moment dans la partie l’État-major des Carabins fera t'il appel à l’équipe B. Autre point d’interrogation : quelle des deux équipes sera la plus punie à la fin de la partie? En 3 parties, Sherbrooke a déjà amassé plus de 322 verges de pénalité, soit 107v /partie. Du côté des Carabins, notre ami Berry les a punis pour 335 verges en 2 parties, soit un MONSTREUX 167,5 verges par partie.
Prédiction : 54-1 MTL


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3433 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines