Magazine Santé

Vertiges de Ménière, ça se soigne comment?

Publié le 27 novembre 2016 par Harmonic777888 @phbarraque

Vertiges de Ménière, ça se soigne comment?Le traitement des vertiges de Ménière repose sur l'isolement du patient et l'administration de différents médicaments : anti vertigineux, sédatif, anti nausée.

Le traitement de fond vise à prévenir la récidive des vertiges. Il se subdivise en traitements conservateur ou destructeur, médical ou chirurgical, selon qu'ils conservent ou détruisent la fonction vestibulaire de la zone malade.

Les traitements conservateurs ont - schématiquement - pour but de diminuer l'excitabilité du système vestibulaire. Divers médicaments comme les anti histaminergiques, les anti calciques ou vestibuloplégiques sont utilisés par cures de longue durée.

D'autres médicaments visent à diminuer l'hydrops endolymphatique, c'est à dire la dilatation du labyrinthe par sécrétion de l'endolymphe(glycérotone, mannitol, diurétique). Un régime désodé est couramment prescrit. Le traitement du " terrain " doit aussi être pris en compte : discussion avec le patient préparant le malade à mieux accepter sa maladie, traitement anxiolytique, etc.

Les traitements destructeurs ont pour but de détruire les récepteurs vestibulaires (labyrinthectomie chimique ou chirurgicale) ou de sectionner le nerf vestibulaire (neurotomie vestibulaire).

En cas de résistance aux traitements médicaux et la persistance de crises vertigineuses fréquentes, une labyrinthectomie chimique peut être proposée.

Elle est réalisée par des injections intra tympaniques d'un antibiotique ototoxique la gentalline, sous anesthésie locale. Les injections varient selon les sujets entre une à six et doivent être séparées d'un délai temporel d'une semaine. L'audition est totalement préservée.

La destruction des récepteurs vestibulaires dysfonctionnels entraîne la guérison définitive de la maladie vertigineuse. la compensation vestibulaire centrale se met en place dès la première semaine qui suit l'effet de la gentalline.

Ce traitement doit être fait en suivant l'évolution sous vidéonystagmographie et potentiels évoqués otolithiques. L'équitest permet de vérifier la restauration de la fonction d'équilibration. Elle permet la guérison de la maladie vertigineuse.

Source : Docteur Catherine de WAELE

Blog des acouphéniens - www.blog-des-acoupheniens.fr - Philippe Barraqué - Tous droits réservés


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Harmonic777888 5053 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines