Magazine Cinéma

L’horloger Corum signe un partenariat avec le fabricant français Iguana Yachts

Par Jsbg @JSBGblog

ee7be3bc7120374c71768b7009ce8078

D’un côté une manufacture horlogère sachant casser les traditions – il suffit de s’en référer à ses modèles Golden Bridge ou Bubble – de l’autre un chantier naval qui n’hésite pas à faire évoluer ses bateaux sur… terre: ces deux là ne pouvaient que s’entendre. C’est ainsi que lors du 40e Yachting Festival de Cannes les montres suisses Corum et le fabricant français Iguana Yachts ont annoncé la signature d’un partenariat. Les deux maisons comptent s’appuyer sur ce qui les unit – goût de l’innovation créative et du risque – pour développer de nouveaux produits co-brandés.

45316_1505463607_9248_a2

Un cocktail dînatoire organisé sur le très chic ponton de l’Hôtel Majestic a servi à officialiser cette union. A cette occasion, Jérôme Biard, CEO de Corum, a déclaré : “Iguana Yachts et Corum sont portés par leur créativité, ce besoin de s’affranchir des codes pour donner vie à des rêves qui semblent irréalisables à leurs pairs”. Ce à quoi son nouveau comparse Antoine Brugidou, occupant le même poste auprès d’Iguana Yachts, a renchéri : “l’association de nos images, parce qu’elles véhiculent des valeurs si proches, ouvre des perspectives qui s’inscriront à l’évidence dans la durée”.

Si le monde maritime faisait déjà partie intégrante de la marque chaux-de-fonnière, notamment grâce à sa collection Admiral’s Cup, on peut parier que les premières réalisations issues de cette collaboration – attendues pour la fin de l’année – feront des… vagues.

45316_1505463606_2337_a1

À l’eau la terre? Iguana Yachts

Les véhicules amphibies ont en général les défauts de leur qualités: polyvalents, mais ni vraiment à l’aise dans l’eau, ni sur terre. D’où le parti-pris d’Antoine Brugidou de concevoir un vrai bateau, permettant simplement de se déplacer également sur le terrain, mais sans altération de ses capacités hydrodynamiques. Lorsqu’il n’est pas utilisé, le train roulant équipé de chenilles se rabat entièrement dans la coque. Mais grâce à deux bras pivotant à 90°, il peut se déployer et venir se poser au sol. Un système unique et breveté.

Loin de l’allure habituellement tarabiscotée des véhicules amphibies, le design de l’Iguana Yacht (ici en photo le modèle Iguana 29) est signé par l’agence Fritsch & Durisotti. D’allure très racée, il est fabriqué en Normandie sur une coque en carbone et est équipé de finitions à l’avenant: GPS, sono Bose bluetooth, cuirs, bois précieux et même placages or ou platine sur les parties métalliques (à quand la pendule de bord signée Corum?).

Son puissant moteur de 300 chevaux de fabrication allemande lui permet de naviguer à la vitesse confortable de 40 noeuds, de quoi s’adonner aux joies des sports nautiques tels que wake board ou ski nautique, tandis qu’un module hybride propulse le train roulant jusqu’à 7 km/heure. Une motorisation 100% électrique devrait aussi voir prochainement voir le jour. Il est à noter que les deux modes – hélices et chenilles – peuvent fonctionner simultanément, par exemple pour vous aider à sortir des flots. L’Iguana peut ensuite se déplacer sur tous types de revêtements: sable bien sur, mais aussi rampes en béton, goudron, boue, galets… De quoi envisager, si vous ne vivez pas trop loin d’un plan d’eau, de rentrer tranquillement chez vous à sa barre sous les yeux ébahis de vos chers voisins. Comptez entre € 285’000 et 450’000 selon les options souhaitées.

– Jorge S. B. Guerreiro

4275ed7b6eb1cf8d45e2a1e0c7fd05f0 oow_croped


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jsbg 205227 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte