Magazine Sport

Merci - Triathlon Audencia de La Baule

Publié le 19 septembre 2017 par Pascal Boutreau

Impossible de débuter cette new news sans vous remercier des nombreux messages reçus après l'annonce de l'arrêt de la chaine Equidia Life à la fin de l'année. Bien sûr, à travers vos témoignages sur les concours ou sur les réseaux sociaux, nous savions que notre petite chaine tenait une place importante dans le petit monde des sports équestres. Mais la lecture de tous les messages laissés depuis plusieurs jours maintenant a mis encore un peu plus en évidence votre attachement à Life. Certains commentaires, certaines réactions m'ont parfois scotché. Alors merci mille fois pour tous ces témoignages. Nul doute que votre passion trouvera dans les semaines ou mois à venir, une nouvelle façon de vibrer au rythme des exploits de vos champions. Quant à moi, ces quelques lignes seront mes dernières concernant la chaine.

......................

Capture d’écran 2017-09-18 à 15.55.07
Quel bel événement ! Le Triathlon Audencia La Baule est une pure régalade. Cette édition 2017 était la 30e de ce rendez-vous devenu au fils des ans incontournable. Comme par magie, la pluie annoncée n'est jamais venue. Ciel bleu quasi tout le week-end ! Quant à l'ambiance, juste le top. Petit focus sur la course Elite du samedi soir. Femmes et hommes dans la même course, le concept est unique. Les femmes partent avec 7 minutes d'avance et les garçons leur courent après (l'histoire de la vie). L'an dernier, avec 7'30'' d'avance, les filles avaient résisté au retour des garçons venus échouer à 38'' de la gagnante. Avec cette année un écart réduit 7', la bataille promettait d'être serrée. Elle le fut. Il a fallu attendre les 100 derniers mètres pour voir le sociétaire de Poissy Aurélien Raphaël revenir sur l'Australienne Felicity Sheedy Ryan et s'imposer de quelques secondes.

Un moment rare. Une vraie chance d'assister à une telle course et un grand plaisir pour moi d'avoir vécu cette course comme consultant de mon ami Pierre Cessio, l'historique "Voice" du triathlon (c'est rigolo, en triathlon, je suis le consultant). Un grand coup de chapeau donc à Hervé Delaunay à la tête de l'épreuve, à tous les étudiants d'Audencia qui oeuvrent à l'organisation et à tous ceux qui font ou qui ont fait (Luc Chatellier) du Triathlon Audencia La Baule, un moment unique. 

Côté perso, plutôt un beau week-end aussi avec la confirmation que l'entraînement, ça peut aider. Samedi, un petit dépannage express dans le Tri Relais pour assurer le relais natation d'une des équipes mises en place par Stéphane qui, chaque année, mobilise les amis de sa rue pour venir passer le week-end à La Baule. Toujours un plaisir d'intégrer une team Berlioz ! Dimanche, on passe au M (la distance olympique).

21544160_1525494967515934_6753488424377401087_o
A l'arrivée un chrono de 2h44'50'' soit 33 minutes de mieux que l'an dernier ! Ok, il y a un an, je repartais de rien après plusieurs années en mode loukoum. Je m'étais aligné histoire de prendre une bonne claque dans la tronche afin de me booster dans ma préparation à l'Ironman de Nouvelle-Zélande en mars. Et ça avait fonctionné. Approche différente cette année. Même si j'avais déjà pas mal roulé dans la semaine en Bretagne, j'espérais bien passer sous les 3 heures. Mission largement accomplie. 

Côté natation, une bonne machine à laver au départ avec un coup de pied en pleine tête au passage d'une bouée où j'ai bien cru avoir perdu ma mâchoire, mais un temps à la sortie de l'eau (température 17°) de 30' (ma puce ayant buggé, mes temps intermédiaires du site Ipitos sont assez "loufoques"). Comme d'habitude une transition pathétique (à ma décharge, à La Baule, le parc est super grand et j'étais à l'autre bout) et c'est parti pour le vélo avec pour objectif d'accrocher un paquet pour me tracter. Contrairement à l'année dernière où je n'avais pas le coffre pour prendre la moindre roue, ça se passe beaucoup mieux cette fois avec surtout, à chacun des deux tours, un paquet pour m'abriter juste avant les deux lignes droites vent de face. Les cuisses ont chauffé pour s'accrocher mais ça a tenu. Re transition pathétique, et en route pour les 10 bornes à pied. Bonne surprise, ça déroule pas mal et 51' et des poussières plus tard (9,6 km à mon Garmin), l'arrivée avec un chrono de 2h44'50'' (détail ci-dessous).

Natation (1750 m environ) : 30'05'' (37'42'' en 2016)
Transition 1 : 5'17'' (6'40 en 2016)
Vélo (41 km) : 1h15'22''(1h27' en 2016)
Transition 2 : 3'39'' (4'04 en 2016)
Course (9,6 km) : 51'21'' (1h2' en 2016)

Voilà donc un dimanche très encourageant pour la suite. En travaillant la puissance en vélo, je dois pouvoir faire encore mieux. Il y a aussi pas mal de marge à pied. Encore des kilos à perdre et ça ira mieux. Merci à Agence Ligne Bleue - Stéphanie André pour m'avoir fait découvrir ce triathlon. Et content d'avoir croisé Grégory, ancien coéquipier de Meudon, qui a quand même enchainé le sprint le dimanche matin et le M, l'après-midi... Je m'en veux de ne pas avoir eu l'idée !  

Encore quelques courses pour finir l'année (prochain rendez-vous dans les Ardennes pour la mythique course Sedan - Charleville), quelques interrogations sur la pertinence de m'inscrire dans un club (Triteam Saint-Germain-en-Laye ou Poissy) pour bénéficier de l'effet groupe dans d'indispensables séances dures (fractionné, VMA, puissance en vélo etc. ) si je veux repasser sous les 13 heures à l'Ironman Zurich, et il sera temps de se projeter sur 2018. 

.....................

2017 en dossards 

4 mars : Ironman de Nouvelle-Zélande (15h12')
10 avril : Marathon de Paris (4h50') 
17 juin : Paris à la Nage (5 km) - 1h26'
25 juin : Foulée Royale Saint-Germain (10 km) - 50'37''  
17 septembre : Triathlon Audencia La Baule - 2h44'50''

1er octobre : Sedan - Charleville (23,6 km)
15 octobre : Paris Rollers marathon 
12 novembre : Sparnatrail (57,7 km) 

Projection 2018 

23 avril : Connemarathon (63 km)
13 mai :
 70.3 Pays d'Aix (half Ironman)
29 juillet : Ironman de Zurich 

Projection 2019 

15 août : EmbrunMan 

....................................................

Images
Un petit mot de cinéma avec le film "Ôtez moi d'un doute", réalisé par Carine Tardieu avec la toujours aussi fascinante Cécile de France et François Damiens dans les deux rôles principaux. Deux "têtes d'affiche" mais surtout une très belle distribution de seconds rôles avec Guy Marchand, André Wilms ou encore Esteban et Alice de Lencquesaing. Ce n'est sans doute pas le film du siècle mais à coup sûr une jolie comédie avec pleine de jolis sentiments où l'on passe un agréable moment. 

.....................

Les jambes... et la tête 

Nouvel épisode  de cette "rubrique" où l'idée est de mieux connaitre les terrains où l'on s'entraîne, sans courir, pédaler ou nager la tête baissée. 

IMG_6160
Pierre Giffard. Ce nom ne vous dit probablement pas grand-chose. Peut-être avez-vous néanmoins remarqué quand vous attendez au feu de la Croix de Noailles, croisement entre la N184 et la Route de Poissy dans la forêt de Saint-Germain, un banc en pierre. Ce banc est dédié à Pierre Giffard, né en 1853 et décédé en 1922 à Maisons-Laffite. L'inscription gravée sur le banc est la suivante :

"Journaliste, homme de lettres, auteur dramatique, eut l'intuition de la vie moderne et se consacra tout entier à en répandre les bienfaits, écrivit dès 1890 "La bicyclette c'est autre chose qu'un sport, c'est un bienfait social". Créa les premières compétitions sportives: Cyclisme : Paris Brest, 1895. Course à pied : marathon de Marly le Roi, 1893. Automobile : Paris - Rouen, 1894. Colombophilie : Rallye de pigeons au-dessus de la mer, 1895. Des vacances pour tous. Campagne des petits trous pas chers

Pour info, un "petit trou pas cher" c'était une station de vacances, pas chère. Jean Ferrat en a aussi fait une chanson. 

Pierre Giffard était donc un pionnier en matière d'organisation d'événements sportifs. Alors quand vous passerez à côté de ce banc, ayez juste une petite pensée pour ce monsieur. 

Dans la même série "Les jambes... et la tête" (généralement en bas des news)

  • La forêt de Saint-Germain 
  • Le Musée d'Archéologie Nationale
  • Le camp des Loges et le stade Georges-Lefèvre
  • La montée entre le Pont Georges-Pompidou et la Place Royale
  • Le coup de Jarnac, une origine saint-germanoise
  • Première voiture à plus de 100km/h dans La ligne droite d'Achères
  • Footing en terrasse à Saint-Germain, un voyage dans l'histoire de France
  • De la Seine-et-Oise aux Yvelines
  • La piscine de Saint-Germain
  • Le chemin des oratoires dans la forêt de Saint-Germain

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6441 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine