Magazine

Robert Mugabé bientôt invité à Paris ?

Publié le 24 juin 2008 par Kamizole

robert-mugabe-zimbabwe.1214307468.jpgPuisqu’à l’évidence Nicolas Sarkozy semble mu par un tropisme particulier qui le pousse à visiter ou recevoir tout ce que la planète compte de dictateurs sanguinaires, après la visite de Khadafi invité à planter sa tente dans la cour d’honneur de l’hôtel Marigny (réservé aux hôtes étrangers en visite officielle) et Bachar Al-Hassad qui devrait assister de la tribune officielle au défilé du 14 juillet, il me semble qu’il serait tout indiqué que Nicolas Sarkozy invitât Robert Mugabe qui s’accroche au pouvoir comme un morpion sur un poil de c… à asssister le 11 novembre prochain au défilé commémorant l’armistice de 1918… ça ne serait pas bien grave puisque le dernier “poilu” de 14-18 aura eu le bon goût de s’éteindre cette année.
J’en aurais pleuré de rage hier soir avant de m’endormir en entendant sur France-Info que Morgan Tsvangirai qui était arrivé en tête du premier tour, le 29 mars jetait l’éponge devant toutes les exactions et menaces qui pesaient sur lui et ses partisans. Il aurait trouvé refuge à l’ambassade des Pays-Bas.
Putain de merde ! Cela fait presque 30 ans que cette crevure fait régner la terreur au Zimbabwé, qu’il a mis en faillite totale un pays jadis prospère et fait d’un ancien “grenier” une contrée de disette… la Corée du Nord importée en Afrique.
Il a tellement pillé le pays qu’il était évident que ni lui ni ses partisans aussi répugnants que lui - et tout aussi coupables de crimes - ne veulent pas lâcher les rènes. Pour ne pas être spoliés du fric mal acquis ni risquer de passer devant la Cour pénale internationale.
Comme je suis toujours aussi méchante qu’enragée par de tels individus, je lui souhaite tout le mal possible. Qu’il crève comme le chien (pardon les toutous) qu’il est. Aucune mort, aucune souffrance ne sera trop atroce pour calmer ma vindicte.
Tiens : si j’avais des masses de thunes, je n’éprouverais aucun remords à passer un/des “contrats” avec des tueurs à gages… Un beau pacson de flouze à celui qui réussirait à lui faire la peau.
Vous ne me direz pas que les Américains, qui ont toujours su faire abattre qui bon leur semblait ne disposent pas de mercenaires (ils oeuvrent actuellement en Irak) prêts à tout contre substantielle rétribution. Idem en Afrique du Sud où ils pullulent…
Mais je plains du fond du coeur tous les habitants du Zimbabwé qui avait cru que l’heure d’un changement démocratique avait enfin sonné.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Robert Crumb

    Robert Crumb

    Ce n’est pas une nouveauté, ni un jeune talent, mais il est pour moi un des piliers de la BD underground américaine de 1960 à nos jours. Lire la suite

    Par  Hocvolo
    CONSO, MODE
  • Photos inédites de Robert Capa

    Des milliers de négatifs du photographe Robert Capa (1913-1954), de sa compagne Gerda Taro et de David Seymour ont été découvertes au Mexique. Ces images étaien... Lire la suite

    Par  Pixfan
    HIGH TECH, IMAGE & SON , PHOTO & VIDÉO
  • Robert Jaso

    Robert Jaso

    Ancien mannequin d'origine slovaque, Robert Jaso est devenu photographe de mode à Paris. Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Robert van der Hilst

    Robert Hilst

    Shangaï : 1990-1993/ Businessmen waiting for train, 1993Robert van der Hilst est un photographe hollandais, vivant à Shangaï et Paris, a étudié la photographie ... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Robert Ryan

    Robert Ryan

    De parents irlandais, Robert Ryan naît en 1962 à Chypre. Puis installation en Angleterre où il vit et travaille à Londres.Il travaille pour Vogue UK, Vogue... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Paris

    Paris

    Cédric Klapisch aime Paris et cela se voir à sa manière quasi amoureuse de filmer la capitale. Il livre ainsi un film aux images sublimes et aux histoires... Lire la suite

    Par  Nico2312
    CINÉMA, CULTURE
  • Petit Robert gay 1

    Suite au post "Point trop n'en faut", je commence aujourd'hui mon Petit Robert du langage gay et je me mets à rêver d'Académie Française...Scred : "discret" en... Lire la suite

    Par  Filsdelarepublique
    HUMEUR

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte