Magazine Conso

Etat des lieux sur l’impression 3D dans le secteur automobile

Publié le 20 septembre 2017 par Okego @OkegoFr

Les applications d’impression 3D dans le secteur de l’automobile sont de plus en plus nombreuses et s’adaptent désormais à la spécificité et aux contraintes d’un secteur en pleine expansion.

La fabrication additive a permis d’ouvrir de nouvelles voies à chaque étape de la production automobile : que ce soit lors des phases de prototypage fonctionnel, de design, de la réalisation d’outillage et jusqu’à la production de pièces série, le secteur automobile est l’un des pionniers dans l’utilisation et l’intégration de l’impression 3D dans ses processus.

Les atouts de l’impression 3D dans le secteur automobile

Actuellement, les plus grands fabricants du secteur créent plus de 100 000 pièces par an grâce à l’impression 3D. Pourtant, il est acquis que l’impression 3D, en termes de coûts de production, ne pourra jamais rivaliser avec les méthodes industrielles actuelles, sauf pour le remplacement des pièces réalisées par usinage CNC (coûteuses et longues à produire).

Etat des lieux sur l’impression 3D dans le secteur automobile

L’impression 3D favorise le travail itératif et permet ainsi de tester de manière plus approfondie les pièces avant de passer en toute sécurité à la production. Elle est aussi idéale pour créer des prototypes résistants et des pièces à partir de thermoplastiques d’ingénierie de haute performance en phase projet.
Un autre facteur important, et non des moindres, est la diminution de l’empreinte écologique du procédé de fabrication. Ce dernier point reste une problématique cruciale à l’heure où le nombre d’utilisateurs de véhicules augmente.

Quelques exemples de voitures imprimées en 3D

ekolka, un des premiers concepts de voiture électrique imprimés en 3D :

Etat des lieux sur l’impression 3D dans le secteur automobile

4ekolka est le résultat du travail du designer Petr Chládek, un entrepreneur tchèque qui a imaginé une solution pour circuler plus facilement dans les rues de Prague tout en respectant l’environnement. Le véhicule biplace a une autonomie de 200 km pour une vitesse maximale de 55 km/h. Le designer tchèque a eu recours à l’impression 3D afin de fabriquer des pièces plus légères et minimiser les coûts de production. Une belle initiative qui tend à réduire les émissions de CO2.

Micro Commuter, le véhicule utilitaire de Honda

Etat des lieux sur l’impression 3D dans le secteur automobile

Le constructeur automobile japonais a eu recours à la fabrication additive pour créer Micro Commuter, une voiture équipée d’un moteur électrique. Elle a été fabriquée pour l’entreprise Toshimaya pour la livraison de ses cookies au Japon. Les panneaux extérieurs ainsi que l’espace de rechargement ont été imprimés en 3D.  Le monospace a une autonomie de 80 km grâce à ses trois batteries intégrées et peut rouler jusqu’à 70km/h.

La légendaire Shelby Cobra recréée grâce à la fabrication additive :

Etat des lieux sur l’impression 3D dans le secteur automobile

A l’occasion du 50ème anniversaire de la Shelby Cobra, un modèle original du mythique roadster américain des années 1960 a été reproduit grâce à la fabrication additive par l’équipe qui avait développé la Strati (l’une des premières voitures imprimées en 3D). 6 personnes ont travaillé pendant 6 semaines à l’élaboration du modèle en utilisant une imprimante XXL développée par Cincinnati Incoporated avec un matériau qui mélange un plastique ABS et du carbone. Grâce à la fabrication additive, le poids du véhicule a été divisé par deux par rapport à l’original. Elle a également permis d’augmenter la qualité de la voiture tout en améliorant l’aspect sécurité.

Divergent 3D et sa voiture Blade :

Etat des lieux sur l’impression 3D dans le secteur automobile

Voici maintenant Blade, la voiture de Divergent créée grâce à la fabrication additive. La technologie utilisée s’appelle ‘Nodes’ : ce sont les joints en aluminium qui relient les tubes formant le châssis qui ont été imprimés en 3D. Cette technologie réduit le poids de la voiture de 90%. Le constructeur automobile Peugeot utilise cette technologie dans sa chaîne de production suite à un partenariat avec la marque américaine.

Nous espérons que cet article vous aura plus et n’hésitez pas à nous laisser un commentaire!

🙂


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Okego 108 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines