Magazine Bourse

Six indicateurs indispensables pour évaluer les actions

Publié le 20 septembre 2017 par Martin Raymond @investiralabour
Six indicateurs indispensables pour évaluer les actions

1. Bénéfice par action

Il s'agit du montant que les actionnaires obtiendraient pour chaque action si une société leur versait l'ensemble de ses profits. Le bénéfice par action est calculé en divisant le total des bénéfices de l'entreprise par le nombre d'actions en circulation.

Exemple - Si les bénéfices d'une société s'élevaient à 100 millions de dollars et qu'elle avait émis 10 millions d'actions, le bénéfice par action serait de 10 $.

Le bénéfice par action vous démontre comment la société se comporte par rapport aux autres sociétés de la même industrie. Celles dont les profits progressent de façon régulière et stable, année après année, obtiennent souvent des résultats supérieurs, sur la durée, par rapport à celles qui affichent des résultats plus volatils.

2. Ratio cours-bénéfice

Ce ratio met en relation les bénéfices d'une entreprise et le prix de son action. On l'obtient en divisant le prix unitaire courant des actions de la société par le bénéfice par action de celle-ci.

Exemple - Si le prix d'une action était de 60 $ et son bénéfice par action était de 5 $, le ratio cours-bénéfice de la société serait de 12 (60 $ divisés par 5 $).

Le ratio cours-bénéfice vous indique si le prix de l'action est élevé ou faible par rapport aux profits de la société.

Certains investisseurs boursiers estiment qu'une société affichant un ratio cours-bénéfice élevé est surévaluée. Cependant, il est possible qu'une société qui montre un ratio cours-bénéfice élevé aujourd'hui offre un rendement et un ratio cours-bénéfice encore plus élevés dans l'avenir. Comment le savoir? En examinant d'autres indicateurs avant de prendre votre décision.

3. Ratio cours-bénéfice/croissance

Ce ratio vous aide à comprendre un peu mieux le ratio cours-bénéfice. On le calcule en divisant le ratio cours-bénéfice par la croissance projetée des bénéfices de l'entreprise.

Exemple - Une entreprise affichant un ratio cours-bénéfice de 30 et prévoyant une augmentation de ses bénéfices de 15 %, pour la prochaine année, aurait un ratio cours-bénéfice/croissance de 2 (30 divisé par 15). Une entreprise affichant un ratio cours-bénéfice de 30, mais prévoyant une augmentation de ses bénéfices de 30 %, aurait un ratio cours-bénéfice/croissance de 1 (30 divisé par 30).

Le ratio cours-bénéfice/croissance vous indique si une action pourrait être ou non un bon investissement. Plus le ratio est faible, moins vous devez payer pour pouvoir profiter de la croissance projetée des bénéfices de l'entreprise.

4. Ratio cours-valeur comptable

Ce ratio compare la valeur de l'action d'une entreprise selon le marché avec la valeur indiquée par l'entreprise dans ses livres comptables. On le calcule en divisant le prix actuel d'une action de l'entreprise par la valeur comptable d'une action. La valeur comptable est la valeur actuelle des capitaux propres de l'entreprise telle qu'elle est indiquée dans le rapport annuel.

La plupart du temps, plus le ratio cours-valeur comptable est faible, mieux c'est, car cela signifie que vous devez payer moins pour une meilleure valeur comptable.

Si vous cherchez une action qui est offerte à un cours attrayant et qui présente un potentiel de croissance raisonnable, vous voudrez peut-être faire votre choix parmi les actions qui présentent un faible ratio cours-valeur comptable.

5. Ratio dividendes-bénéfice

Ce ratio évalue ce que l'entreprise verse aux investisseurs sous forme de dividendes par rapport à ce que l'action rapporte. Il correspond aux dividendes annuels par action divisés par le bénéfice par action.

Exemple - Si une entreprise versait des dividendes de 1 $ par action et si son bénéfice par action s'élevait à 3 $, le ratio dividendes-bénéfice serait de 33 % (1 divisé par 3).

Le ratio dividendes-bénéfice peut vous indiquer dans quelle mesure les bénéfices d'une entreprise appuient les versements de dividendes. Les entreprises arrivées à maturité affichent habituellement un ratio dividendes-bénéfice plus élevé. Ces entreprises estiment que le fait de verser davantage de dividendes représente la meilleure façon d'utiliser les profits, tant pour l'entreprise que pour les actionnaires. Comme les entreprises en pleine croissance ne réalisent peut-être pas un bénéfice suffisant pour pouvoir verser des dividendes, leur ratio dividendes-bénéfice est en général faible ou même nul.

6. Rendement boursier

Le rendement boursier évalue le rendement sous forme de dividendes, exprimé en pourcentage du cours des actions de l'entreprise. Il correspond aux dividendes annuels par action divisés par le cours des actions.

Exemple - Si deux actions rapportaient chacune des dividendes annuels de 1 $ par unité, et que l'action de l'entreprise A se négociait à 40 $, mais que celle de l'entreprise B se négociait à 20 $, le rendement boursier de l'entreprise A serait de 2,5 % (1 divisé par 40), tandis que celui de l'entreprise B serait de 5 % (1 divisé par 20).

Le rendement boursier vous indique combien de liquidités vous rapporte votre investissement, toutes choses étant égales par ailleurs.

Par Martin Raymond

Accédez à deux portefeuilles modèles performants au meilleur coût!

Laissez moi votre commentaire sur l'article. Je vous invite également à partager cet article sur les réseaux sociaux et à aimer notre page Facebook. Un like sur notre page Facebook, c'est une chance de gagner un abonnement d'un an à la section privilège MIA.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Martin Raymond 330 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines