Magazine Psycho

Intention et Attention sont sur un bateau…

Publié le 26 septembre 2017 par Le_brh @chrispeiffer

intention et attentionVoici un sujet bien étrange n’est-ce pas ? En fait, pas tant que ça quand je vous dirai d’où il vient; ce billet est la réponse à Agnès (merci Agnès), une lectrice abonnée au blog m’ayant récemment posé cette question : “Qu’est-ce que pour vous l’ATTENTION et l’INTENTION en coaching ?”. Et bien j’ai déjà envie de dire que c’est une sacrée bonne question que voilà !!! Allez, accrochez-vous à la barre, je vais tenter de commettre un billet sur le sujet.

 Quand l’INTENTION focalise l’ATTENTION

Petite dédicace à un confrère qui m’a soufflé cette phrase au détour d’une conversation il y a quelques années. L’idée derrière ce petit jeu de mots est que l’ATTENTION que vous portez à une chose sera d’autant plus importante que vous avez émis une INTENTION X ou Y sur ladite chose.

Prenons un exemple simple.

Votre voiture commence à se faire vieille et vous avez l’INTENTION de la changer. Après quelques jours de prospection, voilà que votre dévolu se jette sur une Toyota Yaris Hybride (article non sponsorisé par Toyota, je précise 🙂 ; c’est juste que cette voiture me plait bien). Du coup, dès que votre INTENTION est émise envers cette voiture, vous pouvez être sûr que votre ATTENTION va se porter sur toutes les Toyota Yaris Hybride que vous allez croiser dans la rue. Si bien que vous allez en voir partout.

En fait, il n’y en a pas plus qu’avant votre INTENTION d’en acheter une; c’est juste que votre ATTENTION s’est focalisée dessus.

En coaching, c’est un peu la même chanson.

Le fait d’émettre une INTENTION vers un objectif élaboré avec un l’appui d’un coach va mécaniquement orienter votre ATTENTION vers tout ce qui tourne autour de cet objectif. Il peut s’agir de lectures, d’émissions TV, de conférences, d’expériences vécues, etc. bref, tout ce qui va inconsciemment attirer votre ATTENTION.

Vous comprenez maintenant pourquoi il est indispensable d’élaborer un objectif avec un client. Non seulement cela va lui permettre de savoir où il se rend et pourquoi, mais en plus, la puissance de son INTENTION va alimenter inconsciemment son parcours et l’aider à avancer vers son objectif.

Attention, si la plupart du temps un client associe volontiers son INTENTION à son objectif, ce n’est pas toujours aussi évident que ça.

Il arrive aussi qu’un objectif soit élaboré, mais qu’une INTENTION très éloignée (et en général inconsciente) vienne perturber la progression vers ledit objectif.

Par exemple, j’ai eu un client dont l’objectif était à priori de s’engager dans une activité professionnelle dite alimentaire avant de trouver sa “véritable” voie. Le truc, c’est que son INTENTION réelle (mais inconsciente) était de fuir un mal-être qu’il ne voyait pas et qui était plutôt lié à une perte de sens. Le premier travail fut donc de rapprocher son objectif de son INTENTION et de voir où tout ça le mènerait.

Et du côté du coach, comment ça marche cette histoire d’INTENTION et d’ATTENTION ?

Si du côté du client l’INTENTION et l’ATTENTION sont étroitement liées (nous venons de le voir),  la chose est bien différente du côté du coach. Je dirais même que ces deux éléments sont diamétralement opposés.

En effet, il est de coutume de parler de “posture” quand il s’agit de désigner la façon dont un coach accompagne son client. Et parmi la ribambelle de caractéristiques liées à cette posture, l’une d’entre elles voudrait qu’un coach n’ait pas d’INTENTION pour son client.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Et bien que le client est responsable du contenu de son coaching, de son objectif et des actions (ou non-actions) qu’il entreprend pour l’atteindre (ou pas…).

De fait, si le coach formulait des INTENTIONS pour son client, il le déposséderait d’une partie de son autonomie et la posture ne serait plus la même; d’une relation symétrique d’Adulte à Adulte, on passerait à une relation dissymétrique du genre Parent à Enfant.

c’est moi le coach qui sait mieux que toi, client, ce qui est bon pour toi

Une porte ouverte à un coaching “planche à savon” où la chute peut parfois faire mal.

En revanche, le coach est responsable du processus du coaching, de son cadre et de la relation qu’il crée et entretient avec son client. C’est ici que son ATTENTION doit se porter afin d’être garant du bon fonctionnement de l’accompagnement.

Cette ATTENTION se porte aussi sur le client lui-même, afin de le faire évoluer en dehors de sa zone de confort tout en favorisant un climat de sécurité.

On voit donc que pour le coach l’INTENTION et l’ATTENTION se situent à deux niveaux bien différents.

La puissance de l’intention

Pour finir, et si vous avez 1 heure devant vous, je vous invite à visionner le documentaire ci-dessous sur le sujet de l’INTENTION (ça tombe bien, n’est-ce pas ? ).

Globalement, il est intéressant et certaines idées sont pertinentes. Après (pour ceux qui me connaissent un peu) j’aime bien garder un certain esprit critique sur des choses qui peuvent parfois être posées comme des Vérités et d’où émergent en filigrane quelques injonctions un tantinet culpabilisantes. J’avoue avoir un peu de mal avec ça…

Et pour rigoler un peu, à un moment donné, j’ai pensé qu’il ne manquait plus que Jean-Claude Vandamme dans cette vidéo pour nous partager son point de vue sur l’INTENTION 😀

D’ailleurs, bienvenue aux commentaires en bas de cet article pour discuter de cette vidéo ou sur le sujet de l’INTENTION et de l’ATTENTION.

Et si cet article vous a plu, pensez à le partager sur les réseaux…

Vous aimerez aussi :

  • Les trois piliers du management (Partie 2/3) : Comment ça va ?Les trois piliers du management (Partie 2/3) :…
  • L’esprit des 4 Héros intérieursL’esprit des 4 Héros intérieurs
  • L’intention positiveL’intention positive

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le_brh 7423 partages Voir son blog

Magazine