Magazine Santé

INFECTIONS associées aux Soins : De l'importance du bon usage des gants

Publié le 26 septembre 2017 par Santelog @santelog
INFECTIONS associées aux Soins : De l'importance du bon usage des gants

Cette étude menée aux Etats-Unis, précisément auprès d'assistants infirmiers certifiés ou aides-soignants en maisons de soins infirmiers et en établissements de santé de long séjour, dénonce le mauvais usage des gants et rappelle que leur bon usage est une composante essentielle des bonnes pratiques pour prévenir les infections associées aux soins (IAS). Des conclusions présentées dans l'American Journal of Infection Control qui mettent au même plan l'importance des recommandations de port de gants et de lavage des mains.

C'est en particulier les lacunes dans les changements de gants qui sont constatées ici dans une première étude prospective menée par une équipe du Collège des sciences infirmières de l'Université de l'Iowa, auprès de 74 assistants infirmiers certifiés effectuant des toilettes et des soins périnéaux dans un établissement de long séjour. Globalement, l'utilisation des gants apparaît ici fréquemment inappropriée, avec des oublis ou insuffisances de changement de gants, même lorsqu'ils ont été en contact avec des surfaces contaminées : en effet, si les gants étaient disponibles et accessibles par les " assistants " dans toutes les unités de soins, si 80% des personnels en portaient bien lors des soins,

  • 66% des points de changement recommandés ne sont pas respectés ;
  • alors que 44% des points de contact sur les gants sont analysés comme contaminés.

L'insuffisance de changement de gants est fréquente parmi les assistants infirmiers certifiés, remarquent les auteurs, pourtant cela constitue une cause importante de propagation de pathogènes dangereux et d'IAS. De plus, ici les assistants infirmiers certifiés et en général les aides-soignants sont souvent les acteurs les plus " en contact " avec le patient. Dans les établissements de soins de longue durée, les patients sont plutôt âgés et plus vulnérables à ces infections.

Les gants sont un dispositif essentiel de prévention des IAS, et leur bon usage une composante essentielle des meilleures pratiques de soins. Les établissements doivent éduquer et sensibiliser de manière permanente les personnels de soins au bon usage des gants au même titre que le lavage des mains. Aux Etats-Unis, lieu d l'étude, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) recommandent que tous les aides-soignants portent un équipement de protection individuelle, dont des gants, afin d'éviter tout contact avec le sang, les sécrétions, les excrétions ou autres matières infectieuses pouvant contenir des agents pathogènes. Les gants doivent être changés chaque fois qu'ils ont ont touché du sang ou des liquides corporels ; après chaque patient ; après chaque contact avec un site contaminé.

Le bon usage des gants est aussi important que le lavage des mains en matière de prévention des infections. Ces résultats rappellent que cet usage devrait être surveillé au même titre que l'hygiène des mains. En effet, la fréquence constatée des contaminations illustre le risque élevé de contamination croisée entre les patients et l'environnement de soin. D'où l'importance de programmes de formation pour améliorer l'utilisation des gants en ville, comme à l'hôpital.

Équipe de rédaction Santélog


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine