Magazine Autres sports

Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2017

Publié le 26 septembre 2017 par Altim58
Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2017

Cette année ce sera le dernier Arc à Chantilly. Et il n'y faut pas s'y tromper, ce sera encore une belle opportunité pour Aidan O'Brien de s'y illustrer. Il l'a bien compris en annonçant qu'il laissait plus de sept pensionnaires après les forfaits, sachant qu'il aura à cadenasser la course pour contrer Enable. Il a bien vu comment cette fabuleuse Enable avait battu facilement Rhododendron et surtout Rain Goddess au Curragh puis laisser Highland Reel à plus de 9L à Ascot. La pouliche de John Gosden est maniable, va devant, et elle est dure comme son père Nathaniel (cf comment il avait entre autre résisté à Farhh dans les Eclipse) et seul un numéro très à l'extérieur au départ qui l'obligerait à produire un effort pour conserver une position favorable peut favoriser certains de ses opposants. Et si tel est le cas, il faut s'attendre à ce qu'Aidan O'Brien sacrifie sans doute un ou deux de ses partants (Idaho, Cliffs Of Moher, Seventh Heaven ?) pour permettre à Winter (la plus à même à lutter avec Enable) Capri, Highland Reel et Order St George de faire l'arrivée avec des chances de gagner.

Highland Reel, Ulysses vont gagner un avantage de 1.5k par rapport à Enable  dans les King George. Ce n'est pas négligeable. Le moindre accroc dans le parcours d'Enable pourrait leur être favorable.
Quant au japonais
Satono Diamond, considérer l'argument que sa performance dans le Foy était une prise de contact avec une mise en condition relative et partielle est bien sûr une facilité de langage. Quoi qu'il en soit, l'imaginer dans les cinq premiers ne semble pas, à ce stade, très réaliste.

Les chances allemandes : Iquitos battu cette année deux fois par Guignol et une fois par Dschingis Secret fait de lui un bon cheval régulier mais difficilement envisageable pour lutter dans les premiers. Quant à Dschingis Secret, largement favorisé par le terrain dans le Foy, il semble que le terrain prévu d'ici dimanche (sans doute très souple) puisse lui permettre d'envisager de façon raisonnable une belle place.

Les chances françaises
On fait grand cas de
Zarak, en progrès, et enfin épanoui sur 2400. Bon, il a gagné sur 2400 mais ce n'était pas non plus le Grand Prix de Saint-Cloud de la décennie. Quant au pari de faire un break de trois mois, d'affirmer un peu trop vite que Chantilly ne lui seyait pas vraiment, qu'en penser vraiment. Plus de fébrilité que de confiance. Car ne pas le voir dans le prix Foy était un moyen sans doute de ne pas mettre un frein à son engagement dans l'Arc. De plus, s'il est monté trop loin, je ne lui vois pas la capacité de refaire un terrain immense sur ceux qui seront devant. Et puis rendre 4.5k à des pouliches comme Enable et Winter dans le terrain prévisible de dimanche se sera pas une sinécure. 

Silverwave : moins percutant que l'année dernière.  Difficile cette année.

 
Doha Dream
: battu deux fois par Tiberian, ce n'est pas déshonorant, mais à priori pas suffisant pour lutter avec Enable, Ulysses, Cloth Of Stars, Winter et Highland Reel.

 
Cloth Of Stars
: la meilleure chance française, oui, si on fait abstraction qu'il ait battu du minimum Zarak, Mekhtaal, ce qui n'en fait pas un vainqueur potentiel. Deux exemples pour lui à suivre avec Dylan Thomas et Subotica, les deux derniers chevaux à avoir gagné le Ganay et l'Arc la même année.


Brametot : notre meilleur 3 ans (!) toujours si lent au départ, première tentative sur 2400, un d'Ornano excusable, c'est le seul pour qui le numéro dans les stalles a une valeur anecdotique puisque de toute façon (sauf miracle) il sera dans les derniers avec deux minutes pour que son jockey décide de se glisser progressivement le long de la lice (les places seront chères) ou de progresser à flanc de peloton pour tenter une envolée dans la ligne droite (comme dans le Jockey Club, sauf qu'ici le rythme sera plus soutenu et la distance sera plus longue à parcourir, surtout si Enable est 20 longueurs devant).

Cela fait beaucoup pour un potentiel gagnant d'Arc. Oui, c'est un poulain qui a prouvé sa classe. Sa proche filiation avec Monsun garantit sa tenue. Avec lui, la tâche de C.Demuro ne sera pas aisée mais tout reste possible et envisageable (dans les trois premiers) malgré le scepticisme récurrent de Jean-Claude Rouget.


Plumatic : le Wertheimer préféré à Left Hand. C'est un Dubawi d'une mère par Anabaa (Plumania) et un croisement avec lequel on compte Lachlan Bridge un bon Van Dalfsen qui a fait 2000 en plat puis est devenu ensuite un bon cheval d'obstacles lauréat notamment des prix Troytown et Montgomery à Auteuil, ainsi que la Riqa de F.Head limitée à 1600. Donc, un saut vers l'inconnu. Un choix à priori par défaut avec pour argument principal le fait de le voir bien courir... Un Prix du Prince d'Orange raté de peu, l'épreuve qu'avait gagnée Intello avant de se placer dans l'Arc. Je doute qu'il fasse aussi bien, et encore moins qu'il réussisse le coup de Saumarez en 1990.

One Foot In Heaven : le fils de Pride n'a pas la prestance de sa mère. Et le fait d'avoir été battu facilement par Cloth Of Stars et Seventh Heaven n'incite pas vraiment à le voir faire mieux que l'année dernière.

 
 
Conditions climatiques : un peu de pluie annoncée par intermittence d'ici samedi. Et normalement de la pluie plus soutenue à compter de la nuit de samedi à dimanche, et tout le dimanche. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Altim58 145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines