Magazine Santé

SANTÉ MUSCULAIRE : Des protéines aux 3 repas de la journée pour rester bien musclé

Publié le 27 septembre 2017 par Santelog @santelog
SANTÉ MUSCULAIRE : Des protéines aux 3 repas de la journée pour rester bien musclé

Consommer des protéines 3 fois par jour peut permettre de maintenir toute sa force musculaire, y compris à un âge avancé, souligne cette étude de l'Université McGill. Ces chercheurs québécois établissent, en effet, dans l'American Journal of Nutrition un lien entre la distribution des protéines et une plus grande force musculaire chez les personnes âgées. Alors que la sarcopénie menace de devenir l'une des " épidémies " les plus préoccupante avec le vieillissement des populations, ces travaux démontrent que les personnes âgées ont besoin de consommer une plus grande quantité de protéines par repas car elles ont besoin d'un plus grand " boost " d'acides aminés pour permettre le maintien de la synthèse protéique.

La perte de muscles est une conséquence inévitable du vieillissement qui peut engendrer une certaine fragilité, des chutes ou des problèmes de mobilité. Manger des protéines en quantité suffisante est un moyen d'y remédier. Cette réduction de la masse et de la vigueur des muscles fait partie d'un vieillissement normal mais, avec le vieillissement des populations, la sarcopénie " guette " : elle touche aujourd'hui environ un Européen sur 5 de plus de 55 ans et sa prévalence pourrait augmenter et jusqu'à 63% d'ici 2045. La sarcopénie pourrait représenter ainsi l'un des fardeaux les plus lourds en Europe. Ces travaux contribuent à sa prévention par la nutrition en suggérant que répartir les protéines également aux 3 repas pourrait favoriser une plus grande masse et force musculaire, chez nos aînés.

L'étude menée à l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) en collaboration avec l'Université de Sherbrooke et l'Université de Montréal s'est penchée non seulement sur la quantité de protéines consommée, mais aussi sur sa distribution aux repas chez les personnes âgées de 67 ans et plus : " Beaucoup de personnes âgées, particulièrement en Amérique du Nord, consomment la majorité de leur apport journalier en protéines aux repas du midi et du soir. Nous voulions voir si les personnes qui ajoutent une source de protéines au petit-déjeuner et qui auraient donc un apport équilibré en protéines aux trois repas, avaient une plus grande force musculaire ", commente, dans un communiqué, l'auteur principale de l'étude, le Dr Stéphanie Chevalier, chercheur " en désordres métaboliques " et professeur à l'École de nutrition humaine de l'université McGill.

Un apport de protéines tout au long de la journée : L'analyse des habitudes alimentaires de près de 1.800 participants, âgés de 67 à 84 ans, suivis pendant 3 ans et participant à l'étude NuAge (pour Nutrition as a Determinant of Successful Aging) montre que les hommes et femmes, qui consomment des protéines de manière équilibrée durant la journée présentent une plus grande force musculaire que ceux qui en consomment davantage lors du repas du soir et moins le matin.

Favoriser la synthèse protéique : les chercheurs rappellent que tous nos tissus, dont les muscles, sont composés de protéines qui elles-mêmes sont constituées d'acides aminés. Si les apports protéiques diminuent, la synthèse ne se fait pas correctement et cela favorise la perte de masse musculaire.

Consommer des protéines aux 3 repas favorise ainsi la synthèse protéique. Enfin, un des acides aminés essentiels connu pour le renouvellement des protéines est la leucine et il " serait donc intéressant, de se pencher, lors de futures études, sur les sources de protéines et leur composition en acides aminés afin d'aller plus loin dans nos observations ", conclut l'auteur principal.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine