Magazine Science & vie

Deux anciennes églises portugaises mise au jour à Zanzibar

Publié le 28 septembre 2017 par Jann @archeologie31
Une équipe d'archéologues de l'Université de Bristol et de l'Université de Zayed (Emirats arabes) a découvert les fondations de deux églises portugaises du 17ème siècle sur l'île de Zanzibar près des côtes de l'Afrique de l'Est.
Les portugais controlaient la côte est de l'Afrique entre 1500 et 1698. Les informations concernant les activités des missionnaires portugais dans cette région du monde sont limitées, et ces découvertes permettront de comprendre la longue période de conflit entre chrétiens et musulmans dans l'Océan Indien occidental au cours de cette période.
Les trouvailles ont été faites à l'intérieur d'un fort arabe du 18ème siècle situé au cœur du vieux quartier de "Stone town" dans Zanzibar. Ce fort, qui aujourd'hui est un centre culturel, contient à l'intérieur de ses murs des restes de plusieurs anciennes constructions.
Deux anciennes églisese portugaises mise au jour à Zanzibar Le site de fouilles près du fort arabe. Photo: Professor Mark Horton 
Un espion portugais rapportait en 1710 que les arabes avaient construits un "fort ridiculement petit" en réutilisant les murs de l'église missionnaire portugaise.

Les archéologues ont localisé cette église qui remonte aux alentours de 1610 et qui fut fondée par une mission de moines augustins.


Un géoradar a donné aux archéologues une bonne idée de ses dimensions: environ 35m de long sur 16m de large, avec deux transepts.
Les documents portugais rappellent que la communauté chrétienne fut massacrée en 1651, dont le vicaire, Père Manoel de Nazareth, et la plus grande partie de l'église fut détruite.
Les chercheurs ont été surpris de trouver une seconde église plus petite, construite parmi les ruines de la première église et attenante à une construction datant de 1652 environ, lorsque l'île fut récupérée. Ce bâtiment fait seulement 20m sur 8m, et semble avoir été une simple grange.
La seconde église contient de nombreuses tombes chrétiennes sous son plancher, qui pourraient être des victimes du massacre ainsi que des chrétiens qui ont vécu plus tard à Zanzibar au XVIIe siècle.
Deux anciennes églises portugaises mise au jour à Zanzibar Un des squelette découvert dans une tombe. Photo: Professor Mark Horton 
L'une des tombe est celle d'une femme, probablement une religieuse, avec un médaillon du Sacré-Cœur autour de son cou. Le Sacré-Cœur est devenu particulièrement populaire après 1675.
Une autre tombe contenait un crucifix en bronze, et au moins l'une des tombes contenait un squelette ayant des traces de blessures par balle de fusil.
Deux anciennes églises portugaises mise au jour à Zanzibar Le crucifix et le sacré-cœur.Photo: Professor Mark Horton 
La communauté portugaise de Zanzibar s'est effondrée avec le meurtre du vicaire de Zanzibar, Manoel de Conceiçao en 1694. Le contrôle portugais de l'Afrique de l'Est s'est terminé avec la chute du fort Jesus à Monbasa prit par les arabes d'Oman en 1698.

Les ruines de l'église ont été récupérées pour bâtir un fort, qui fut le centre de l'expansion des arabes d'Oman vers les côtes de l'Afrique de l'Est depuis l'Arabie.


 Le professeur Mark Horton, du département d'archéologie et d'anthropologie de l'Université de Bristol a mené les recherches: "les fouilles montrent aussi que les portugais n'étaient pas les premiers à s'implanter dans cette partie de l'île. Sous le niveau des églises portugaises, il y avait plus de 2 mètres de dépôts archéologiques datant du 11ème au 16ème siècle."
Les historiens ont longtemps soutenu que le quartier "stone town" de Zanzibar n'était âgé que de 300 ans; ces nouvelles découvertes archéologiques montrent que son histoire remonte à un millier d'année.
Les recherches reprendront en 2018 afin de terminer les fouilles et dans le but de créer un musée et une zone archéologique sur le site.
Source:

Derniers articles sur le Portugal:

Liens:

A lire:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jann 111124 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine