Magazine Finances

Le déficit extérieur de la France

Publié le 28 septembre 2017 par Raphael57

Le déficit extérieur de la France

J'ai souvent évoqué sur ce blog l'énorme excédent commercial allemand et celui de la zone euro, sujets au demeurant très proches. Mais aujourd'hui, après un précédent billet consacré à la concurrence mortifère au sein de la zone euro, nous allons nous focaliser sur le déficit commercial de la France en nous appuyant sur les chiffres de l'année 2015, publiés par l'INSEE en mars 2017.

Quelques définitions utiles

La balance commerciale est  le compte qui retrace la valeur des biens exportés et la valeur des biens importés sur la base des statistiques douanières. Le solde du commerce extérieur est la différence entre la valeur des exportations et celle des importations. Si celui-ci est positif on parle d'excédent commercial, sinon il s'agit d'un déficit commercial.

Le taux de couverture du commerce extérieur est le rapport entre la valeur des exportations et celle des importations :

Le déficit extérieur de la France

* lorsque le taux de couverture est inférieur à 1, la balance commerciale est déficitaire ;

 * lorsque le taux de couverture est égal à 1, la balance commerciale est équilibrée ;

 * lorsque le taux de couverture est supérieur à 1, la balance commerciale est excédentaire.

Notons que la balance commerciale, et donc le taux de couverture, peut être relative à un produit ou à l'ensemble des échanges de produits. Contrairement à d'autres pays, en France la balance commerciale ne couvre que les biens, les services étant pris en compte dans la balance des invisibles.

Le déficit commercial de la France

Commençons par ce graphique qui présente l'évolution du solde commercial de la France depuis 1950 :

Le déficit extérieur de la France

[ Source : INSEE - Tableau de l'économie française 2017 ]

La France fait donc face à un déficit commercial depuis 2004, ce qui signifie par conséquent qu'elle importe plus de biens qu'elle n'en exporte. Autrement dit, son taux de couverture est inférieur à 1, comme le montre le graphique suivant :

Le déficit extérieur de la France

[ Source : INSEE - Tableau de l'économie française 2017 ]

Pour finir, le graphique ci-dessous présente le solde de la balance commerciale pour plusieurs pays de l'UE. Il faut néanmoins rester prudent sur l'interprétation de ces chiffres, puisqu'ils ne tiennent pas définition pas compte des services et ne permettent certainement pas de conclure qu'en Allemagne tout va bien et qu'à l'inverse au Royaume-Uni tout va mal, comme je l'expliquais dans mon livre Mieux comprendre l'économie : 50 idées reçues déchiffrées.

Le déficit extérieur de la France

[ Source : INSEE - Tableau de l'économie française 2017 ]

La structure géographique du déficit commercial de la France

Ce qui compte vraiment, c'est le solde des biens et des services, mais plutôt hors énergie, puisqu'en l'état actuel des choses la France est contrainte d'importer le pétrole nécessaire à l'activité.

Le déficit extérieur de la France

[ Source : INSEE ]

Sur la période 1998 - 2016, l'on obtient l'évolution suivante :

Le déficit extérieur de la France

[ Source : Natixis ]

Ainsi, le déficit extérieur de la France (biens + services) hors énergie se dégrade tendanciellement en particulier pour le secteur de l'industrie, alors même que l'euro s'est déprécié contre le dollar sur cette période, ce qui aurait dû soutenir les exportations françaises dans la mesure où plus de 50 % des exportations de la France sont faites avec des pays hors zone euro.

Le tableau ci-dessous montre, quant à lui, que le solde extérieur est négatif notamment pour les biens d'équipement, les biens de consommation et le matériel de transport, ce qui démontre les problèmes de compétitivité-coût de nos entreprises industrielles au vu de leur niveau de gamme.

Le déficit extérieur de la France

[ Source : INSEE - Tableau de l'économie française 2017 ]

La structure géographique du déficit commercial de la France

En 2015, selon l'INSEE, les principaux déficits bilatéraux de la France sont avec les pays suivants :

Le déficit extérieur de la France

[ Source : INSEE - Tableau de l'économie française 2017 ]

Mais la France réalise aussi des excédents bilatéraux parfois importants, notamment avec le Royaume-Uni, que la France ne cesse pourtant de houspiller depuis sa volonté de mettre en oeuvre le Brexit :

Le déficit extérieur de la France

[ Source : INSEE - Tableau de l'économie française 2017 ]

Les graphiques ci-dessous confirment que l'essentiel du déficit extérieur des biens et services hors énergie sur plus longue période se fait vis-à-vis des autres pays de la zone euro et de la Chine :

Le déficit extérieur de la France

[ Source : Natixis ]

Pour faire face à ce solde extérieur structurellement déficitaire sur les biens industriels, soit il faut baisser les coûts de production ce qui revient hélas à baisser les salaires (avec son lot de flexibilisation et de misère dont j'ai parlé ici et là), soit il faut chercher à monter le niveau de gamme de la production afin de s'affranchir des questions de prix et se focaliser sur la qualité.

Hélas, la deuxième option prend du temps, beaucoup de temps, et pendant ce temps les problèmes de compétitivité, largement sans solution en l'état actuel (voir cet article), emportent nos industries corps et biens (âmes ?). D'où la question d'une sortie de l'euro souvent évoquer pour retrouver des marges de manoeuvre...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raphael57 947 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine