Magazine Insolite

Quand ça descend, ça monte (et réciproquement)

Publié le 30 septembre 2017 par Didier Vincent

La cour des miracles

Nos sens ne nous trompent pas, jamais. Nous voyons bien le bâton courbé dans l'eau. C'est notre entendement qui est paresseux qui se fait berner, car d'ailleurs il aime ça, se bercer d'illusions.

C'est si nous voyions le bâton droit dans l'eau que notre vue nous mentirait. Le cerveau n'aurait rien à redresser par les lois de la physique, de l'optique et même du bon sens. Dans ce que nous appelons illusions d'optique, tout est explicable de façon simple.

Le cerveau reptilien, sans cesse à la ramasse, à se pâmer des magiciens, souvent se coupe du cerveau plus externe, plus récent dans l'évolution et donc, là où ça monte, il voit que ça descend, en est persuadé, vu qu'il n'analyse rien, alimentant l'imaginaire du béotien qui ne demande qu'à s'étonner, s'étourdissant de miracles. Les miracles de tous ces larrons qui manipulent (souvent à leur profit) les surfaces du monde.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine