Magazine Société

Un budget de classe

Publié le 29 septembre 2017 par Micheltabanou

Le projet de budget 2018 porte la marque présidentielle ultra-libérale pour casser notre modèle social. L'objectif est de baisser le " coût du travail " au lieu de s'attaquer au coût du capital, de baisser les prélèvements obligatoires finançant les services publics pour laisser s'envoler les prélèvements financiers pour satisfaire aux conditions exigées par la BCE.

Ce budget rapine les couches populaires (hausse de la CSG et des taxes sur la consommation, baisse de l'APL, rationnement supplémentaire des services publics). Il multiplie les cadeaux aux riches (baisse/suppression de l'ISF, réduction de l'IS, plafonnement de l'imposition des revenus du capital). Il transforme la structure des prélèvements fiscaux et sociaux avec pour cibles prioritaires la protection sociale et les collectivités territoriales. Les choix de suppression de la taxe d'habitation et de basculement de points de cotisations sociales vers l'impôt (CSG) traduisent une volonté de mise sous tutelle de l'État des collectivités territoriales et de déresponsabilisation accrus des entreprises au plan social et territorial.

D'autres choix sont indispensables pour relancer la dépense publique et développer tous les services publics, pour sécuriser l'emploi. Il faut une réforme profonde de la fiscalité qui passe par un impôt sur les sociétés modulé selon des critères sociaux et environnementaux, un impôt local sur leur capital, un ISF modulé intégrant les biens professionnels. Face aux énormes besoins de financements, la France, plutôt que de céder nos fleurons industriels aux multinationales doit agir auprès de Bruxelles pour demander la création d'un Fonds de développement économique, social et écologique européen financé par la création monétaire de la BCE.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5825 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine