Magazine Santé

HYPERACTIVITÉ (TDAH) : Les enfants hyperactifs agités par leurs fonctions exécutives

Publié le 04 octobre 2017 par Santelog @santelog
HYPERACTIVITÉ (TDAH) : Les enfants hyperactifs agités par leurs fonctions exécutives

Dans cette étude, les symptômes du trouble de l'attention avec hyperactivité se manifestent lorsque les enfants regardent des vidéos qui mobilisent leurs fonctions cérébrales exécutives. Cette nouvelle recherche de l'Université de Floride, en démontrant ainsi que les symptômes du TDAH sont déclenchés par des tâches cognitives exigeantes, révèle ainsi que contrairement à l'idée parfois reçue, ce ne sont pas le manque de motivation ou l'ennui à l'école qui sont responsables de ces comportements agités.

Ainsi, un enfant hyperactif se tortille sur son siège en classe ou en faisant ses devoirs à la maison, l'école et les devoirs, mais peut en revanche rester calme et concentré devant la télévision en regardant un film d'action qui ne nécessite pas, en général, de tension cérébrale. C'est toute la difficulté à laquelle sont confrontés parents, éducateurs et enseignants qui observent l'enfant calme dans certaines conditions et ne comprennent pas son agitation dans d'autres contextes. La réflexion " il est capable de rester tranquille quand il veut " n'est donc pas opportune.

Bon nombre de scientifiques pensait jusque-là que les symptômes du TDAH sont toujours présents. Mais cette équipe qui étudie le TDAH depuis plus de 36 ans, montre que le regain d'activité se manifeste essentiellement lorsque les enfants utilisent les fonctions exécutives de leurs cerveaux, en particulier la " mémoire de travail ", qui permet de stocker et de gérer de façon temporaire l'information nécessaire pour mener à bien des tâches cognitives complexes telles que l'apprentissage, le raisonnement et la compréhension.

L'équipe en fait ici la démonstration chez 62 garçons âgés de 8 à 12 ans dont 32 diagnostiqués avec TDAH. Lors de séances séparées, les enfants ont été invités à regarder 2 courtes vidéos, chacune de 10 minutes environ. La première, une scène de " Star Wars " qui ne mobilisait aucunement ces fonctions exécutives, la seconde une vidéo pédagogique proposant verbalement et visuellement des solutions à des exercices d'addition, de soustraction et de multiplication. Durant ces 2 vidéos, les jeunes participants étaient observés par les chercheurs, enregistrés, et équipés d'actigraphes portables qui suivaient leurs moindres mouvements. L'expérience montre que si les enfants atteints de TDAH restent immobiles durant la projection de Star Wars, ils s'agitent durant la vidéo de mathématiques.

Ennui ou difficulté exécutive ? Après tout, commentent les auteurs, les enfants s'ennuyaient peut-être durant la leçon de mathématiques ? Cependant l'étude suggère que c'est ce recours à leur mémoire de travail qui induit le mouvement qui les aide à se concentrer davantage.

En conclusion, il ne faut pas " étiqueter " ces enfants avec TDAH comme des enfants non motivés lors de tâches nécessitant une mémoire de travail et un traitement cognitif, dont l'apprentissage.

Équipe de rédaction Santélog


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine