Magazine Santé

LYMPHOEDÈME : Une super-microchirurgie avec des mains de robot

Publié le 03 octobre 2017 par Santelog @santelog
LYMPHOEDÈME : Une super-microchirurgie avec des mains de robot

C'est la toute première opération au monde de super-microchirurgie réalisée à l'aide de mains de robot et par une équipe de la Maastricht University. Super-micro, car l'intervention porte sur des vaisseaux lymphatiques de 0,3 millimètre. Cette prouesse, présentée au 26è Congrès mondial de lymphologie, non seulement marque une avancée majeure dans l'amélioration du traitement chirurgical du lymphoedème mais un espoir aussi pour d'autres types de microchirurgie complexes, comme les reconstitutions de tissus après résection d'une tumeur.

Le lymphœdème est un gonflement lié à une accumulation de liquide lymphatique qui se produit lorsque les ganglions lymphatiques ou les vaisseaux sont endommagés et empêchent la lymphe de s'écouler. C'est un effet secondaire fréquent du traitement du cancer, par chirurgie ou radiothérapie lorsque les cellules cancéreuses bloquent le système lymphatique. Un traitement relativement nouveau consiste en une microchirurgie dans laquelle les vaisseaux lymphatiques sont reliés aux vaisseaux sanguins pour restaurer le flux de liquide lymphatique et soulager le gonflement. Cette intervention demande une précision extrême que seuls quelques chirurgiens dans le monde sont capables d'atteindre.

Le " robot " créé par la société Eindhoven Microsure, est " testé " ici lors d'une chirurgie de lymphoedème chez une patiente. Les chirurgiens ont utilisé le dispositif robotique pour suturer des vaisseaux de 0,3 à 0,8 millimètre dans le bras du patient. Le dispositif améliore la précision du chirurgien, rendant ce type de procédure plus facile à réaliser. La patiente se porte bien et les chirurgiens sont enthousiastes. Le robot reste contrôlé par un chirurgien dont les mouvements de la main se transforment en mouvements plus petits et plus précis qui sont ensuite répliqués sur le patient par des mains robotisées. Le dispositif permet notamment de stabiliser les petits tremblements dans les mouvements du chirurgien. Le robot devrait ainsi pouvoir faciliter voire permettre de nouvelles interventions actuellement impossibles à réaliser à la main.

Dans le traitement du lymphœdème donc mais aussi dans le cas de nombreuses procédures microchirurgicales complexes, comme les reconstitutions de tissus après l'élimination d'une tumeur.

Équipe de rédaction Santélog


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine