Magazine Société

Médecine

Publié le 04 octobre 2017 par Christophefaurie
Ayant déménagé, je cherche un médecin référent. Personne ne veut de moi. "Le docteur untel ne prend plus de patients". Cela explique-t-il pourquoi on rencontre tant de médecins étrangers ? Par exemple dans les maisons de retraite ? Mais alors pourquoi les études de médecines sont-elles si sélectives, si l'on manque de médecins ? Pourquoi refuse-t-on à une population dominée par le chômage des emplois bien payés ? (Avec un effet pervers dont me parlait un médecin : 25% des diplômés ne pratiquent pas : ils étaient faits pour les études, pas pour la médecine.)
Le débat sur l'immigration, et peut-être le chômage, semble rater le vrai problème. C'est le combat entre "grand blanc", qui organise la pénurie, et "petit blanc" qui la subit. L'un et l'autre ont probablement la même nature. Comme l'aurait dit Tocqueville, cela nous ramène à la responsabilité du législateur, qui doit comprendre les caractéristiques d'une culture pour aller dans le sens de ses vertus plutôt que de ses vices. Malheureusement le législateur, lui aussi, a probablement était victime d'une sélection exagérée.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1016 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine