Magazine Société

Chanson

Publié le 03 octobre 2017 par Christophefaurie
J'écoutais les célébrités de la chanson des années 50. Les Brel, Brassens, Barbara... Ce qui me frappe c'est une forme de génie. Chacun écrivait nombre de ses textes. Et ils ont un talent que l'on ne rencontre plus. Leur caractéristique : la simplicité du vocabulaire employé. C'était simple, mais juste. D'ailleurs, même les poèmes de Victor Hugo qu'ils utilisaient parfois ("le vent du nord me rendra fou") étaient eux aussi simples. En particulier si on les compare au langage compliqué de nos normaliens et autres docteurs en sciences humaines. Or, ce monde et ses poètes n'avaient pas le bac.
De quoi je déduis que l'école d'alors, ou l'influence sociale, enseignait la formulation précise de la pensée. Et que cela ne demande pas un grand vocabulaire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1016 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine