Magazine Société

Barbara

Publié le 29 septembre 2017 par Christophefaurie
Hasard de YouTube, je découvre une Barbara que j'ignorais. L'histoire officielle m'en avait laissé l'idée d'une destinée tragique. Ce n'est pas ce que je vois. D'abord, le style planant très particulier qu'on lui connaît n'est pas d'origine. (Initialement elle était chanteuse populaire.) Il s'est construit. Ensuite, loin d'être une victime de la fatalité, elle semble au contraire extrêmement sure de son talent, et ce dès le début. Loin d'être victime, elle est présentée comme une croqueuse d'hommes. Et elle en est fière.
Mais cette apparence masque l'inquiétude. Elle se droguait. Elle rencontre assez tôt des problèmes de voix, et tente une reconversion dans le cinéma et le théâtre, où elle se ridiculise. Cet épisode aussi semble avoir été éliminé de la conscience collective. Elle m'a fait penser à Amy Winehouse. Un mélange de génie sûr de soi, d'inquiétude et de drogue. Aurait elle été, finalement, une victime ? Mais une victime d'une sorte de pacte faustien ? L'acquisition d'un talent quasi surhumain contre un destin tragique ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1016 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine