Magazine Environnement

Les Etats généraux de l'alimentation : les Régions se retirent des discussions

Publié le 03 octobre 2017 par Bioaddict @bioaddict
Les Régions de France se retirent des Etats généraux de l'alimentation. C'est un partenaire de poids qui disparaît au moment où le monde agricole espère de sa part des engagements sur l'avenir de l'agriculture biologique. Les Etats généraux de l'alimentation : les Régions se retirent des discussions ¤¤ Lors de leur 13e Congrès à Orléans le 28 septembre 2017, les Régions ont annoncé qu'elles se retiraient de la Conférence des territoires pour protester contre la décision du gouvernement de supprimer 450 millions d'euros de crédits pourtant votés par le Parlement un an plus tôt. Sur le même thème   Claude Gruffat : Claude Gruffat : "Le risque d'une bio industrielle est bien réel" Les Français sont de plus en plus Les Français sont de plus en plus "bio addicts" Bientôt une pénurie de vins bio en France ? Bientôt une pénurie de vins bio en France ? Agriculture biologique : le gouvernement supprime des aides Agriculture biologique : le gouvernement supprime des aides Le gouvernement revient sur l'interdiction du glyphosate Le gouvernement revient sur l'interdiction du glyphosate OK
Je souhaite également recevoir
les bons plans et offres partenaires
la newsletter des professionnelles

Les Régions de France se retirent des Etats généraux de l'alimentation et de la plupart des événements organisés par le gouvernement. Elles ont pris cette décision lors de leur congrès le 28 septembre. En cause : la confirmation d'une baisse de leur budget de 450 millions d'euros en 2018.

Avec le retrait de ce partenaire de poids, de nombreuses demandes vont rester en suspens. C'est le cas de la mesure phare formulée par la Fédération nationale de l'agriculture biologique (FNAB) : le lancement d'un pacte Etat-Régions-Agence de l'eau pour parvenir à 20% de surfaces cultivées en bio en 2022 et 50% en 2050.

" Le chantier de la transition de notre agriculture a pris du plomb dans l'aile ", regrette le syndicat agricole Confédération Paysanne. Et il ajoute : " Le sabordage inacceptable des aides au maintien bio par le ministre de l'Agriculture et le départ de l'Association des régions de France des Etats généraux de l'alimentation ont considérablement crispé les discussions ".

Rappelons que les aides au maintien bio, qui compensent en partie les surcoûts d'une production favorable à l'environnement, sont distribuées par les régions. Jusqu'à fin 2017, elles sont abondées par le ministère de l'Agriculture. A partir de 2018, les régions devront les financer et beaucoup pourraient décider d'y mettre un terme dans un contexte budgétaire resserré.

Faire payer aux producteurs les stratégies commerciales de l'industrie et de la distribution

Par ailleurs, les agriculteurs ne semblent pas entendus sur leurs problèmes de marge. Au cours des discussions du premier chantier des Etats généraux de l'alimentation, bientôt à son terme, ils tentent une fois de plus de faire valoir la prise en compte de leur coût de revient dans la constitution des prix agricoles. Un nombre croissant d'entre eux vend à perte ou avec des marges quasiment nulles, ce qui accélère la disparition des exploitations agricoles. Selon le ministère de l'Agriculture, entre 250 et 260 fermes disparaissent chaque semaine en France. Les producteurs bio, longtemps épargnés, sont de plus en plus soumis à cette pression sur les prix.

" Dans les conclusions des ateliers, cette prise en compte est contrebalancée par des " indices de marchés " qui continueraient à faire payer aux producteurs des stratégies commerciales irresponsables de l'industrie et de la distribution. De plus, l'Etat ne semble pas vouloir instaurer un mécanisme d'arbitrage concernant les relations entre les producteurs, les industriels et les distributeurs ", poursuit la Confédération paysanne.

" L'Etat doit trancher ", estime le syndicat. Mais jusque-là, les décisions du gouvernement ne sont pas favorables aux petits producteurs.

Laure Chanon

Retrouvez plus d'infos sur les Etats généraux de l'alimentation sur le site www.egalimentation.gouv.fr.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760766 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte