Magazine Médias

Barry Seal, American Made (Ciné)

Publié le 30 septembre 2017 par Bigreblog

Re-bonjour tout le monde!

Voici donc la première de deux reviews bien en retard qui m’aideront pour demain. Car comment parler des films que j’ai vus pendant le mois si je n’en ai fait aucune review avant? Boulet que je suis.

Bref, voici la review du dernier film en date de Tom Cruise, aka l’Acteur qui ne sait pas mal jouer, et un film en plus inspiré d’une histoire vraie!

Je ne spoile rien!

Barry Seal est un pilote chevronné travaillant pour une compagnie aérienne lambda. Jusqu’au jour où la CIA le recrute pour transporter des armes à un groupe de révolutionnaires colombiens. Bien vite, Barry joue double, puis triple jeu, et les ennuis s’enchainent…

Barry Seal, American Made (Ciné)

Je ne savais absolument pas d’où sortait ce film avant d’en voir la bande-annonce par hasard. Et puis je me suis dit « Merde alors, le Tom il a quand même une sacrée autodérision! » Et le fait s’est donc vérifié.

Oui, Tom Cruise a beaucoup d’autodérision et n’a aucun problème à jouer de sa propre « légende ». Ce qui donne un film d’action/comédie assez réussi, dont la principale qualité est cette manière de filmer très seventies-eighties qui sied donc bien au cadre de l’histoire.

Car oui, apparemment, Barry Seal a bien existé et bien fait tout ce qu’on lui reproche. Et c’en est donc d’autant plus dingue. Et l’atmosphère seventies-eighties (on voyage entre les deux) est juste parfaite.

Sans parler du fait que le Tom a réalisé toutes ses cascades lui-même, et ici, ça veut surtout dire « piloté trouzmille avions vintage lui-même », « les avoir fait atterrir lui-même », ou au choix « n’avoir en gros jamais triché une seconde à l’écran ». Putain ce mec me tue.

Comme l’a dit le Brother pas plus tard qu’hier: « En gros le seul défaut qu’il a ce gars c’est sa religion. » Right on queue.

Outre le Tom (dont certaines de mes élèves de 13 ans sont amoureuses, la vie est bien faite), on retrouve surtout UN acteur que j’adore et qui m’a fait triper tout le long du film.

Car l’agent « Schafer » de la CIA, qui engage Barry, est incarné par ni plus ni moins que Domhnall Gleeson, pour qui vous savez que je voue un culte malsain. Le mec il est d’une canonitude en vêtements de l’époque ça frise l’indécence!

Barry Seal, American Made (Ciné)

Bref, Barry Seal est un super film qui ne se prend pas au sérieux, et j’ai adoré!

Note: 8/10 (scénario: 7/10jeu: 9/10BO: 8/10action: 8/10)

Barry Seal, American Made (Ciné)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte