Magazine Info Locale

Communiqué de l’ASEREF

Publié le 02 octobre 2017 par Particommuniste34200

Agression du pouvoir néo franquiste contre la Catalogne et son peuple

Une déclaration de l’association pour le souvenir de l’exil républicain espagnol en France (ASEREF)

Communiqué de l’ASEREF
L’association pour le souvenir de l’exil républicain espagnol en France (ASEREF) constituée de descendants de toutes les nationalités de l’Espagne républicaine apporte toute sa solidarité à la Catalogne et au peuple catalan au moment où le pouvoir aux mains des descendants du franquisme lance la guardia civil à l’assaut des bureaux de votes en Catalogne et charge sans ménagement les populations qui veulent exprimer leur vote librement.  Selon les services de santé catalans il y avait en fin d’après-midi plus de 500 blessés victimes des charges policières

Communiqué de l’ASEREF
ASEREF s’élève contre la volonté d’interdire la démocratie de s’exercer en Catalogne. Ce premier octobre marque un tournant important en Espagne. Nous descendants de l’exil républicain espagnol souhaitons que les peuples d’Espagne trouvent ensemble le chemin d’une nouvelle République.

ASEREF rappelle sa position : en Espagne le franquisme n’est pas mort, il est temps que tous les peuples d’Espagne s’unissent pour aller vers une constituante républicaine qui fonde un état Républicain plurinational social et fédéral.

Nous descendants de l’exil républicain espagnol réaffirmons que les catalans et tous les autres peuples d’Espagne n’ont qu’un seul ennemi : le capitalisme et le néo franquisme à son service.

Les violences de ce jour ne sont pas sans rappeler les heures sombres du franquisme. Que l’on partage ou non l’idée d’indépendance, on ne peut se taire devant des événements d’une gravité jamais atteinte depuis la mort du dictateur Franco .

Le gouvernement de la France  se tait et en ne réagissant pas à cette violence néo franquiste se rend complice du gouvernement de droite de Rajoy. Cela n’est pas sans rappeler l’attitude la France en 1936 lorsqu’elle laissait l’Espagne républicaine seule face à ses agresseurs.

Plus que jamais solidarité avec la Catalogne et avec tous les peuples d’Espagne dont l’intérêt est de trouver les chemins d’un fédéralisme républicain, solidaire et plutinational.

Eloy Martinez Monegal

Président d’ASEREF

1er octobre 2017



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Particommuniste34200 3372 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte