Magazine Cinéma

Pacific Rim. Les cow-boys de fer

Par Balndorn
Pacific Rim. Les cow-boys de fer
Pacific Rim, c'est le summum de la technologie numérique au service de bagarres de saloons. Les duels entre Jaegers et Kaijus transpirent un idéal de dur devenu décrépi et banni du western contemporain. Le cow-boy a troqué son chapeau et ses bottes pour un robot géant, mais les valeurs ne changent pas.
Une réplique m'a fait tiquer. Le film a déjà duré 1h20 lorsqu'enfin la Japonaise de servicela faire-valoir du héros Mako Mori fait remarquer à Raleigh, alors que leur Jaeger est emmené dans la stratosphère par un Kaiju volant et qu'ils sont sur le point de manquer d'oxygène, qu'ils ont une épée et qu'ils peuvent s'en servir pour découper la bébête, et ce alors qu'ils l'ont combattue, elle et son gros copain, depuis dix minutes à coups de poings…
Mais l'épée, c'est l'arme des aristocrates. C'est l'arme du déshonneur pour le cow-boy issu du peuple.

Le vrai cow-boy, il se bat avec ses poings, fût-ce contre les plus gros monstres du cinéma de fiction. Et, en mettant à terre ces colosses extra-terrestres, il se révèle comme l'incarnation du mec, à la fois homme et humain. A côté, l'épée, c'est l'arme de la paresse, l'arme des gonzesses- il n'y a d'ailleurs que Mako pour s'en servir, et ce en gueulant en japonais pour rappeler qu'elle n'est pas américaine mais samouraï.
Et à la fin, si l'on se sert de l'épée, c'est uniquement pour abréger et sauver l'humanité. Pas avant, parce qu'avant, on a le temps de se montrer comme cow-boy, on a le temps de frimer. Lorsque le temps presse, la menace du déshonneur et l'excommunication de la virilité sont levées, et l'on peut alors se résoudre à utiliser l'épée.
Le cinéma hollywoodien contemporain a vu la crise du western, battu en brèche depuis Sergio Leone jusqu'aux frères Coen et Tarantino, désormais réduit à des massacres absurdes et cyniques, mais n'a pour autant pas abandonné cet idéal viril : il l'a transféré dans les genres surhumains- les super-héros et les apocalypses. 


Pacific Rim. Les cow-boys de fer
Pacific Rim, de Guillermo Del Toro (étrangement), 2013


Maxime

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Balndorn 347 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine