Magazine Société

Le mystère Wallenberg n’est pas près d’être résolu

Publié le 03 octobre 2017 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) Même s'il revient périodiquement sur le tapis. La justice russe a rejeté récemment la plainte des descendants du diplomate suédois qui voulaient obtenir des services secrets russes des révélations sur les circonstances de la mort dans une prison du KGB, de celui qui sauva des milliers de juifs hongrois. La question est toujours la même: comment Raoul Wallenberg est-il mort à Moscou, en juillet 1947 au siège des services secrets soviétiques, la sinistre Loubianka? Deux ans après sa convocation au siège de l'Armée rouge à Budapest. Marie Dupuy, nièce de Raoul Wallenberg essaie depuis des années d’accéder à l'intégralité des archives du FSB, successeur actuel du KGB. Mais le tribunal Mechtchanski de Moscou lui a opposé une fin de non-recevoir après un après-midi d'audience.
Raoul Wallenberg, né le 4 août 1912 près de Stockholm et membre d’une influente famille suédoise d’industriels et de banquiers, s’était rendu à Budapest, alors occupée par l'Allemagne nazie, en juillet 1944, envoyé par Washington et le Bureau des réfugiés de guerre. Il avait alors sauvé des milliers de juifs en leur délivrant des papiers suédois. Le 17 janvier 1945, il est convoqué au quartier général de l'Armée rouge et disparaît dans des conditions suspectes. En 1957, l'Union soviétique déclarait qu’il avait été détenu à la Loubianka et qu’il était mort d'une crise cardiaque le 17 juillet 1947. Cette version n’a jamais semblé crédible et certains historiens pensent qu'il a pu être exécuté.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 107376 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine