Magazine Bien-être

Avoir une bonne mémoire

Publié le 29 septembre 2017 par Mesclesdubonheur @marieDACRUZ1

1. Il faut vouloir se souvenir et avoir confiance en sa propre mémoire.

2. Plus la concentration dans l'étude sera grande, mieux vous vous souviendrez ; et d'autant mieux si vous
associez ce que vous apprenez à ce que vous savez déjà.

3. Après chaque paragraphe important, réfléchissez et cherchez à le répéter et à le résumer.

4. Une fois l'étude terminée, mettez en relation entre eux les résumés et les paragraphes. Constatez leur interdépendance et leur utilité. Faites un schéma général.

5. Utilisez tous les sens : vue, ouïe, toucher.
Répétez à voix haute, si possible dans un endroit où il y a un écho.

6. Cherchez des exemples et des comparaisons.
Expliquez ce que vous avez appris à quelqu'un, discutez-en avec lui.

7. S'il s'agit d'apprendre une langue ou de se remémorer un texte, profitez surtout du temps qui précède ou qui suit immédiatement le sommeil.

8. Après 3 ou 4 lectures, essayez de " réciter ".

9. Faites une révision 1 heure plus tard, 1 jour plus tard, le mois suivant.

10. Soutenez l'intérêt évoquant les motivations : utilité, nécessité, but, idéal.

(D'après " Efficacité mentale sans fatigue ", N. Irala,
éd. Paulines, 1968)

Musclez votre concentration

Rien n'est plus inégal, d'un individu à l'autre, que la capacité de concentration. En plus, elle varie suivant l'humeur, suivant le sujet, ...

En moyenne, il nous faut 10 minutes avant d'atteindre un niveau de concentration profond et efficace. Cet
état productif dure environ 20 minutes, puis vient l'envie d'interrompre. Cette pause est d'une durée d'environ 10 minutes. Sur 40 minutes, 20 seulement
sont donc effectivement efficaces alors que les 20 autres sont relativement improductives.

Pour vous concentrer mieux et plus longtemps, entraînez-vous à la gymnastique quotidienne, très
simple, de la concentration :

-> Commencez par repérer vos habitudes de concentration. Combien de temps tenez-vous le coup avant que l'envie d'interrompre ne se manifeste ? Notez le temps, mesurez-le à plusieurs occasions pour établir une durée
moyenne.

-> À la prochaine occasion, dès que l'envie d'interrompre (elle prend des formes différentes : boire un café, aller discuter avec quelqu'un, passer un coup de fil, etc.) vous prend, concentrez-vous 1 minute de plus, puis 2, puis 3.

-> Augmentez progressivement et volontairement la durée et, au bout de quelque temps, vous constaterez avec surprise que rester concentré, même 2 à 3 heures, n'est pas un exploit extraordinaire. Vous vous sentirez moins fatigué, vous gagnerez du temps et serez plus efficace.

Source : ©MMXI-151 www.communicateurs-efficaces.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mesclesdubonheur 2242 partages Voir son profil
Voir son blog