Magazine

Simone et son vélo

Publié le 29 septembre 2017 par Livmarlene
Simone et son vélo
Elle a beau avoir plus de deux fois mon âge, du haut de ses 89 ans, Simone est une personne jeune.C'est par mon travail que nous nous sommes rencontrées. Arrivée dans mon bureau la première fois, elle a eu des paroles qui me l'ont fait aimer en un instant. Souriante l'instant précédent, elle devient triste en me disant :« C'est joli, ce violet. Vous savez à quoi cela me fait penser ? A Prince, le chanteur ! Il était fantastique. Sa mort m'a fait de la peine... »Alors ça, une quasi nonagénaire amatrice de funk, contraste génial et heureuse coïncidence : il se trouve qu'adolescente, alors que tout le monde ne jurait que par le roi de la pop, j'avais décidé de lui préférer son altesse mauve.Curieuse d'en savoir un peu plus sur cette drôle de mamie mélomane, je l'écoute poursuivre :« J'ai toujours adoré la bonne musique, un peu tous les styles. Mon dernier chouchou, c'est Stromae. Je trouve ses textes intelligents et recherchés et son interprétation, pleine de vérité. Il faut bien une relève, car ces derniers temps, on a perdu des très grands : Prince, évidemment, quel guitariste il était... Michael Jackson, David Bowie, George Michael... »Incroyable, Simone ! Quelle bouffée de fraîcheur, quelle adorable surprise. Mais je ne suis pas au bout de mes découvertes.Un jour, au détour de la conversation, Simone me confie ce qu'elle décrit comme un détail :« J'aurais aimé être comme toi, petite. J'aurais tellement aimé faire de belles études. J'aurais eu les capacités, mais mes parents n'avaient pas l'argent... Mon père m'avait promis un vélo si j'étais reçue au certificat d'études. Et bien tu sais quoi ? J'ai été première du département ! Mais je n'ai pas eu le vélo !! (rires) Ensuite, je me suis mariée, ça se faisait à l'époque, on n'était pas libres comme vous... Bref, avant qu'on se marie, mon fiancé m'a promis un vélo. Et bien je ne l'ai jamais eu !! (elle claque des mains d'un air agacé) Bon, on a eu la voiture, ça a compensé. Enfin... Autant te dire que quand ma fille a voulu un vélo, je le lui ai acheté ! Ma poupée, elle est gentille, tu peux pas imaginer, je te l'amènerai un jour, pour te la présenter. »Cette histoire de vélo, ça me trotte dans la tête. Elle est tellement gentille, Simone, tellement rigolote, tellement tout, il faut que je marque le coup. Un moment seule chez moi, je prends un fil d'aluminium et une petite pince et j'entreprends de lui en fabriquer un, de vélo. C'est celui que j'ai mis en guise d'illustration. Il fait quelque 12 cm de haut et Simone me sautera littéralement au cou en le voyant, en disant à sa fille, présente ce jour-là :« Je t'avais pas dit que c'était un amour, je te l'avais pas dit ? Qu'il est beauuu, oh merci merci !! »
Parfois, je me plains de mon travail. Mais le travail, ce n'est pas qu'un gagne pain, c'est aussi un moyen de rencontrer toutes sortes de gens. Simone est une belle surprise. En y réfléchissant, je me souviens de pas mal d'autres gens qui m'ont marquée par leur gentillesse, leur humour, leurs confidences. Sans parler de la jeune dame arrivée à un rendez-vous, disons gentiment « pompette », après son repas d'anniversaire et qui depuis, ne cesse de s'en excuser à chacune de nos entrevues. Tous ces petits rayons de soleil me frappent le visage sur mon lieu de travail, j'ose dire grâce à lui. Cette partie-là du job, humaine, relationnelle, aucune ordonnance, aucune refonte du code du travail ne saurait me la voler. Non vous n'aurez pas... Ma liberté d'échanger !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Livmarlene 158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte