Magazine Culture

Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 1. Episode 2.

Publié le 05 octobre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

The Good Doctor // Saison 1. Episode 2. Mount Rushmore.


Si tout cela était déjà visible dans le premier épisode, « Mount Rushmore » vient confirmer que The Good Doctor est l’anti-Dr House mais justement, quand on sait que les deux séries ont le même créateur, je trouve ça intéressant. Freddie Highmore fait partie de la réussite de cette série alors qu’il insuffle encore une fois ici de l’émotion tendre à son personnage qui nous permet de rapidement nous attacher à cet univers médical. Avec cet épisode, Shaun fait son premier jour d’internat à l’hôpital après avoir été accepté par le comité directeur. Bien entendu, ses pairs continuent de remettre en question ses capacités et ses connaissances, sauf que l’on sait qu’au bout Shaun aura raison car c’est lui qui aura la clé de la réussite. On ne se trompe pas, cet épisode vaut donc plus pour les relations entre les personnages, les problèmes de Shaun, etc. que le cas médical en lui-même qui a ses rebondissements mais se retrouve avec une résolution plutôt classique à laquelle je m’attendais légèrement. The Good Doctor fonctionne sur les mêmes mécanismes que Dr House sans pour autant être Dr House. C’est assez étonnant mais David Shore a su recycler ce qu’il a su faire dans la série culte qu’il a créé en le transposant autrement ici.

Il est intéressant de voir comment à l’écran The Good Doctor cherche à imager la pensée de son héros. Un peu comme House avait pu le faire à un moment de son histoire de façon plutôt efficace d’ailleurs. Ce second épisode a su faire mieux que le premier sur plusieurs points. En nous plongeant au coeur du premier jour de Shaun, la série nous permet de mieux cerner la maladie de ce dernier et comment elle agit sur la vie de ce dernier. Son attention toute particulière envers ses patients et l’investissement émotionnel qu’il donne va lui créer quelques problèmes et les autres docteurs ont encore un peu de mal à l’accepter pour ce qu’il ait car pour eux ce n’est qu’une grand mascarade. La série donne alors ici un regard différent sur son potentiel et la mécanique qu’elle compte employer par la suite durant les épisodes à venir. C’est presque étrange de voir The Good Doctor sur ABC alors qu’elle avait toute sa place sur FOX. Mais c’est un changement bienvenu qui évite de répéter encore une fois une série médicale comme Grey’s Anatomy alors que cette dernière a un modèle fatigué. Le casting secondaire apporte lui aussi un brin de charme à l’ensemble alors que malgré le côté par moment dépressif, se cache une série pleine de lumière, surtout grâce à son héros hors du commun.

Note : 7/10. En bref, second épisode confirmant la réussite du premier.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte