Magazine Santé

PLAIES CHRONIQUES : Le pansement thérapeutique à libération contrôlée par smartphone

Publié le 06 octobre 2017 par Santelog @santelog
PLAIES CHRONIQUES : Le pansement thérapeutique à libération contrôlée par smartphone

Les plaies chroniques sont des plaies n'évoluent pas normalement en particulier en raison d'une libération insuffisante de facteurs biologiques essentiels à la cicatrisation. L'administration topique de différents facteurs thérapeutiques ou de croissance, aux différents stades de cicatrisation, permet d'améliorer le taux de cicatrisation des plaies chroniques. Ce nouveau pansement intelligent répond à ce besoin énorme en regard de la prévalence croissante des plaies chroniques, en particulier avec " l'épidémie " de diabète. Le dispositif peut en effet délivrer des biomolécules sur un modèle " spatiotemporel " prédéterminé contrôlé par smartphone. Un développement d'une équipe de l'Université du Nebraska-Lincoln, d'Harvard et du MIT, présenté dans la revue Advanced Functional Materials.

Ce pansement intelligent permettrait également de contribuer à la prise en charge des plaies chroniques ou aiguës sur des terrains extrêmes comme les lieux de guerre.

Le dispositif est constitué de fibres électro-conductrices revêtues d'un gel qui peut être chargé d'antibiotiques, de facteurs de croissance favorables à la ré-épithélialisation des tissus, d'analgésiques ou d'autres molécules thérapeutiques. Un microcontrôleur de la taille d'un timbre-poste peut être déclenché par smartphone (ou par un autre périphérique sans fil), pour libérer de petites quantités de principe actif un site spécifique de la plaie et selon un timing précis. En pratique, la tension appliquée via le microcontrôleur chauffe la fibre et son hydrogel ce qui conduit à la libération du produit.

Un seul pansement, plusieurs médicaments : le dispositif est conçu pour " accueillir " plusieurs médicaments de manière à être adapté non seulement au type de plaie mais aussi de manière personnalisée en fonction des résultats de santé du patient et de l'évolution de sa laie. Il permet en effet de contrôler précisément la dose et le calendrier de " délivrance " des médicaments. Cette personnalisation et ce contrôle sont de nature à améliorer ou accélérer considérablement le processus de cicatrisation. C'est d'ailleurs le premier pansement capable de libérer un médicament de manière " dose-dépendante ", expliquent les chercheurs " et il peut libérer de multiples médicaments avec différents profils de libération. C'est un grand avantage par rapport à d'autres dispositifs ".

Une plate-forme adaptable à de nombreux domaines de l'ingénierie biomédicale et de la médecine : L'équipe envisage en effet l'utilisation de son pansement intelligent, initialement conçu pour traiter les plaies cutanées chroniques issues du diabète aux terrains extrêmes pour accélérer par exemple la cicatrisation des plaies par balles et d'éclats d'obus ou d'empêcher l'apparition d'une infection dans des environnements complexes. Les soldats peuvent souffrir de nombreuses blessures ou d'infections différentes, qui peuvent être prises en charge grâce à un patch adaptable, capable de délivrer des antidotes ou des médicaments ciblés.

La preuve d'efficacité chez l'animal : les chercheurs ont testé ce pansement intelligent chargé avec un facteur de croissance chez des souris blessées. Par rapport à un pansement " sec " ou classique, le nouveau dispositif permet une réparation 3 fois plus rapide du tissu, avec une bonne angiogenèse essentielle, elle-aussi, au processus de cicatrisation. Une version antibactérienne du pansement se montre efficace à lutter contre l'infection bactérienne. Et, globalement, la chaleur nécessaire à la libération des médicaments n'affecte pas leur puissance.

Certes, d'autres essais chez l'animal et chez les humains seront encore nécessaires avant la mise sur le marché. Les chercheurs travaillent, parallèlement à améliorer encore leur dispositif, en y incorporant des capteurs pouvant mesurer le glucose, le pH et d'autres indicateurs cutanés liés à la santé.

L'intégration de ces capacités supplémentaires permettrait de créer un pansement qui pourrait apporter un traitement hyper-personnalisé de la plaie.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine