Magazine Société

La Nature a horreur du vide!

Publié le 09 octobre 2017 par Fouzi53 @fouzi53

La Nature a horreur du vide!

La loi organique N°111-14 relative aux régions et promulguée le 7 Juillet 2015, definit les compétences des regions en matière de gestion térritoriale. Ces compétences sont de trois types : Propres, partagées ou partagées.

En ce qui concerne le tourisme, il est important de savoir, que la région accomplit ses missions sous reserve des politiques et startégies génerales et sectorielles de l’Etat dans ces domaines. Ce qui veut dire, qu’il doit y avoir une coordination entre le central et le régional dans le cadre du Tourisme.

Au niveau du dévellopement régional et dans le cadre de ses compétences propres, le champ d’action de la région comporte le dévellopement économique, la formation professionnelle, le devellopement rural, le transport, la culture, l’environnement et la coopération internationale.

Le dévellopement économique comprend entre autre, le soutien aux entreprises, l’aménagement des routes et des circuits touristiques, et l’attraction des investissements.

Concernant l’aménagement du Territoire, l’article 88 de la dite loi, prevoit une large concertation notamment avec les représentants du secteur privé concernés par le territoire.

Au niveau des compétences partagées, elles sont exercées par voie contractuelle soit à l’initiative de l’Etat, soit à la demande de la région. La promotion du Tourisme fait partie des compétences partagées.

Il est important de savoir, que le Tourisme ne fait pas partie des compétences transférées de l’Etat à la Région et reste donc du domaine de l’Etat.

Donc pour nous resumer, la Région est en charge, en ce qui concerne le Tourisme, de l’attractivité des espaces térritoriaux, du renforcement de la compétitivité, l’aménagement des circuits touritiques, la formation professionnelle, la culture, l’environnement et la promotion du Tourisme. Tout cela en parfaite concertation avec les professionnels régionaux, n’est ce pas ?

Or, ce n’est pas ce que disent les professionnels d’Agadir, qui ont appris de manière incongrue et à leurs dépens , que leur Région était sur le point d’acter la mise en place d’une Société de Devellopement Regional sous la dénomination de «  Société de Devellopement Touristique, Souss Massa », conforement à l’Article 145 – Alinéa 2 de la dite loi.

Une Société Anonyme au capital de 1M de dirhams divisé en 100.000 actions.

Les actionnaires sont :

  • La Région Souss Massa 34%
  • La Commune d’Agadir 8%
  • L’ONMT 30%
  • La SMITT 8%
  • La CDG 10%
  • La Maison de l’Artisan 10%

Les statuts élaborés a cet effet sont clairs, aucune trace des professionnels du Tourisme du secteur privé ! Pourtant l’objet social de la SDR specifie la promotion touristique de la région et notamment :

  • La participation à la Mise en Œuvre de la strategie Nationale à l’Echelon Régional,
  • Devellopement de nouveaux produits Touristques dans la région.
  • La consolidation des patrimoines culturels et naturels de la Région
  • La réalisation de projets en relations avec l’objet de la société en qualité de maitre d’ouvrage ou maitre d’ouvrage délégué.
  • La garantie de la gestion et du suivi du produit touristque.
  • La gestion de la destination à travers une plateforme numerique.
  • La mise en place de moyens necessaires à la réalisation de ses objectifs.
  • Et plus généralement la gestion de toutes les opérations commerciales, financières, industrielles et imobilières en relation avec l’objet de la société.

Ce projet avorté en dernière minute nous interpelle sur notre manque d’implication dans la gestion quotidienne de nos régions. Nous avons laissé la place libre aux politiques pour decider de l’aménagement de nos cités, de l’execution des plans de devellopement touristiques, de la mise en tourisme de nos régions sans opposition aucune, car nous sommes abscents des instances de dialogue et de concertations prévue pat la Loi ( Articles 116 et 117 de la loi 111-14), nous sommes abscents de la scene politique régionale, nous sommes abscent tout court.

Non, le rôle des professionnels ne se cantonne pas uniquement à faire la promotion. La promotion de quoi ? Un produit qu’on ne maitrise pas ? Une salubrité qui fait defaut ? Une anarchie au niveau de l’espace public ? Des monuments historiques qui tombent en décrépitude ? Des transports urbains qui font tout et n’importe quoi ? Des dérogations en veux tu en voilà ?

Notre rôle est de veiller au bon développement de notre région, du bien fondé des décisions prises, de la pérennité des actions entreprises, de la transparence des transactions, de la sauvegarde de notre patrimoine, de la promotion du vivre ensemble, du soucis de laisser des choses à nos enfants et d’accueillir nos visiteurs avec dignité et fierté.

Il serait temps de revoir nos instances régionales pour plus d’éficacité et de participation à la prise de décision. La nature a horreur du vide et si nous ne jouons pas notre rôle pleinement, il ne faut pas se plaindre demain que les choses déraillent.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fouzi53 1687 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine