Magazine Santé

OBÉSITÉ : Ces tanycytes qui contrôlent l'appétit

Publié le 09 octobre 2017 par Santelog @santelog
OBÉSITÉ : Ces tanycytes qui contrôlent l'appétit

Les cellules cérébrales qui contrôlent l'appétit identifiées, c'est la découverte révolutionnaire de cette équipe de l'Université de Warwick : en effet, ces " tanycytes " détectent certains acides aminés présents dans les aliments et indiquent directement au cerveau que nous sommes rassasiés. Ces travaux, présentés dans la revue Molecular Metabolism ouvrent la possibilité de nouveaux traitements pour contrer l'appétit et contrôler le poids, en activant les tanycytes dans le cerveau.

La découverte explique aussi pourquoi certains aliments plus riches en certains acides aminés clés (dont le jambon, le steak de bœuf, le poulet, le maquereau, les prunes, les abricots, les avocats, les lentilles et les amandes*) apportent plus rapidement la sensation de satiété. Cette découverte pourrait ainsi révolutionner les régimes alimentaires en donnant " à manger " à ces cellules cérébrales clés qui contrôlent notre appétit.

L'arginine et la lysine : le professeur Nicholas Dale, auteur principal de l'étude explique que les tanycytes dans le cerveau répondent aux acides aminés trouvés dans les aliments, via les mêmes récepteurs qui détectent la saveur des acides aminés (ou le goût " umami " ), et qui se trouvent dans les papilles gustatives de la langue. 2 acides aminés " intéressent " en particulier les tanycytes et sont donc des acides aminés clés pour la satiété, il s'agit de l'arginine et de la lysine. Ces acides aminés se retrouvent en forte concentration dans certains aliments*, ces aliments activent les tanycytes, ce qui déclenche l'effet de satiété.

C'est en ajoutant en forte concentration de l'arginine et de la lysine à des cellules du cerveau en culture, transformées pour être fluorescentes de sorte que toute réaction microscopique soit visible, que les chercheurs constatent que les tanycytes détectent et répondent aux acides aminés en moins de 30 secondes, et envoient des signaux à la zone du cerveau impliquée dans le contrôle de l'appétit et du poids corporel. Ces signaux provenant des acides aminés sont directement détectés par les récepteurs du goût umami, ce qui bloque ces récepteurs.

Les niveaux d'acides aminés dans le sang et le cerveau, un bon marqueur de satiété : après un repas, les niveaux d'acides aminés sont un signal très important de satiété. Découvrir que les tanycytes, situés au centre de la zone du cerveau qui contrôle le poids corporel, détectent directement les acides aminés va permettre de développer de nouvelles stratégies de contrôle du poids corporel, des régimes plus efficaces ou des traitements futurs permettant de supprimer l'appétit en activant directement les tanycytes du cerveau.

Équipe de rédaction Santélog


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine