Magazine Médias

Kingsman: The Golden Circle (Ciné)

Publié le 09 octobre 2017 par Bigreblog

Hello la blogo!

Je vous arrive aujourd’hui avec la suite explosive de mon film de l’année 2015, un film OVNI dont j’étais tombée amoureuse. Éperdument.

Une suite génialissime, avec certes quelques défauts, mais qui a définitivement assis Matthew Vaughn sur le podium des réalisateurs qui me comprennent.

Kingsman, c’est de la balle!

Je ne spoile rien (sauf ce qu’il y a dans le trailer).

Eggsy a désormais une vie parfaite. Ou presque. Une mystérieuse organisation criminelle fait en effet sauter les Kingsmen, et accompagné de Merlin, il doit rallier l’Amérique pour demander de l’aide à leurs cousins agents secrets, les Statesmen

Kingsman: The Golden Circle (Ciné)

Souvenez-vous, c’est ici, en 2015, j’étais tombée des nues devant Kingsman: Secret Services, un film merveilleux sous tous rapports, pondu de but en blanc par le génial Matthew Vaughn, réalisateur des non-moins inconventionnels X-Men First Class et Kick-Ass.

J’avais donc un peu peur du niveau de sa suite, surtout que le postulat d’amener l’Amérique dans le schmilblick me semblait trop portée sur l’aimant à Yankees.

Je me trompais. Lesdits Yankees en prennent pour le grade du début à la fin, et c’est totalement jouissif. XD

Les Statesmen ne sont donc pas, comme je l’aurais d’abord cru, les héros du film. Non, ça, ce sont nos bons vieux Kingsmen qui fessent des culs comme personne. Badass est un mot créé pour eux.

Certes certaines scènes sont complètements inutiles, mais la plupart a une résonance particulière pour la suite de l’intrigue. En cela, j’ai vraiment l’impression que Matthew Vaughn et moi, on se comprend.

On se comprend tellement que je kiffe à fond le fait que tout le monde ait cru que ce que montrait la bande-annonce était en gros tout ce qui allait se passer, alors qu’en fait…ce n’est pas le cas. Marketing at its best. Almost (dans deux paragraphes j’explique pourquoi).

Reste que pour le troisième et dernier opus, j’espère qu’il ramènera les Camembertsmen qui se battront à coups de baguettes-bazookas et bérets-hélicoptères.

😛

Je citerai aussi le point « dommage » du film. Et cela concerne Colin Firth. Son personnage – Harry, aka Galahad – avait été tué par Samuel L. Jackson dans le premier opus, mais est miraculeusement réapparu dans le trailer de ce film-ci. Si je comprends pourquoi on l’a fait revenir – Colin est après tout la tête d’affiche et cela aurait peut-être été compliqué de vendre Golden Circle sans lui – j’aurais apprécié que les producteurs aient gardé le secret jusqu’au bout. Quitte à faire la promo sans lui…

Côté casting?

Taron Egerton est toujours génial en Eggsy, et il n’attrape pas du tout la grosse tête ce que j’apprécie beaucoup!

Colin Firth donc, parfait comme toujours, sexy as hell also, et puis merde, il se bat comme un pro et je suis fan de lui en James Bond-ish. ❤

Julianne Moore joue une très marrante méchante qui aime les années 50, ce qui tombe bien, moi aussi; Channing Tatum a comme toujours beaucoup d’autodérision; et Monsieur Jeff Bridges est merveilleux d’inutilité classieuse.

(Les trois que je viens de citer sont légèrement sous-utilisés d’ailleurs.)

Halle Berry et sa Ginger Ale (je KIFFE ce nom!) ont un potentiel appréciable même si elle aussi on ne la voit pas assez à mon gout.

Mais cet opus-ci fait la part belle à deux personnages en particulier.

Le premier, c’est Merlin, joué par le génial Mark Strong, à qui on devrait arrêter de donner des rôles de méchant parce qu’il est merveilleux en Q-ish. Merlin a un rôle plus prépondérant que dans le premier film et c’est TANT MIEUX!

Le second, c’est sans surprise l’Agent Tequila des Statesmen, incarné par Pedro Pascal, aka Oberyn Martell pour ceux qui me suivent. Son personnage est celui que j’ai étonnamment préféré malgré la compétition.

Kingsman: The Golden Circle (Ciné)

Et puis merde, c’est le plus badass de tous avec son lasso et son fouet, et je m’y attendais pas.

Bref, Kingsman: The Golden Circle, c’est une suite géniale d’un film génial et j’y retournerais tous les jours si j’enseignais pas! ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Note: 9,25/10 (scénario: 8/10jeu: 9/10 (à quelques erreurs près)BO: 10/10 (Henry Jackman tu m’as fait une blague en réutilisant EXACTEMENT la même mélodie que dans une scène de X-Men? parce que je l’ai remarqué et j’ai trouvé ça génial!)suite: 10/10)

Kingsman: The Golden Circle (Ciné)



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte