Magazine Bons plans

Elégies royales. Ruines d'un château. Un poème de Dauphin Meunier.

Publié le 13 octobre 2017 par Luclebelge

Elégies royales. Ruines d'un château. Un poème de Dauphin Meunier.

Lebschée, Karl August: Füssen, Burgruine Falkenstein von Norden


ÉLÉGIES ROYALES  RUINES D'UN CHATEAU 
Quand le vent du soir siffle aux trous des chantepleures, Qu'une voie parle d'Autrefois: à ce murmure  L'ombre des longs couloirs bat les murs et s'épeure  Du pas d'un revenant lourd d'antiques armures. 
Il monte à la plus haute tour, d'où ton oeil plonge  Si loin qu'il obscurcit les plaines et qu'aux bois  Pas un éveil d'oiseau ne trouble d'une voix  Cette nuit que l'aurore incertaine prolonge. 
Tel, il se remémore un jour que pour toujours  Une âme dans son âme, hélas! s'étant levée,  Il connut l'abandon d'une Reine rêvée  Après qui ne sont plus de possibles amours. 
Tel il s'attriste, pauvre Roi, pauvre moi-même! Car de mon coeur ainsi ton coeur s'en est allé, Et c'est peu que ta voix ait parfois rappelé  Notre amour revenant des ruines suprêmes. 
Voix trop fidèle aux lèvres de mes chantepleures,  Ne parle d'autrefois que d'un faible murmure  Pour qu'éveillant mon coeur, ta plainte ne l'épeure  De souvenirs sonores comme des armures ! 
Dauphin MEUNIER. 
Elégies royales. Ruines d'un château. Un poème de Dauphin Meunier.

Dauphin MEUNIER, un historien et un poète aujourd'hui oublié
Né à Pontarlier, le 1er janvier 1868, décédé en 1927. Poète et littérateur, a publié : A Trépas; L'Heure en exil; Élégies royales; Bréviaire pour nos Dames; a collaboré à la Revue hebdomadaire, à la Revue pour les jeunes Filles, à la Quinzaine. Ses études sur Lady Anne Boïleyn et les lettres de Sophie Le Monnier et de Mirabeau l'avaient placé de son vivant au premier rang des critiques d'histoire.
Ses Elégies royales (Librairie de l'Art indépendant, 88p.) se déroulent à Versailles, un recueil de poèmes d'une grande qualité que les les initiés du symbolisme pourront apprécier à leur juste valeur.
A propos de ce post
J'ai librement associé ce recueil avec la personne du roi Louis II de Bavière, qui avait l'amour de Versailles et s'en est largement inspiré pour ces propres réalisations. Dans le poème Ruines d'un château, il est question d'un Roi qui connut l'abandon d'une Reine rêvée après qui ne sont plus de possibles amours, d'un Roi qui monte à la plus haute tour, d'où l'on voit de vastes paysages. Un bref moment, j'ai pensé à l'impossible mariage du Roi sans Reine puis l'ai vu le roi demander à son laquais la clé de la tour de Neuschwanstein.... 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luclebelge 27584 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte