Magazine Science

De la pression du vide à la celle de la vitesse pure

Publié le 14 octobre 2017 par Feydharkonnen

DE LA PRESSION DU VIDE A CELLE DE LA VITESSE PURE

Voici quelques données empiriques : 
La pression ordinaire (dans une sphère, par exemple), se mesure en pascals (Masse /mètres/sec²). Cela, c'est la théorie habituelle . 
Donc la vitesse d'un fluide qui coulerait de cette sphère soudainement ouverte, se calcule en mètres/ seconde, et n'aurait pas de relation mathématique avec la pression d'origine, selon les physiciens. 
L'énergie du vide, qui supporte notre réalité, est de 10^113 joules par mètre cube; et elle n'a pas de relation évidente avec la pression dans un conduit sortant d'une sphère, et encore moins avec la vitesse du liquide qui en sort 
Et voici quelques digressions. Si vous appréciez de nouvelles "infos", + quelques délires.. 
Selon les conclusions des plombiers-chauffagistes (ce sont des hommes de terrain) la vitesse pure d'un liquide qui sort à l'aval d'un robinet est égale à la racine carrée de la pression du conduit. C'est pour cela d'ailleurs qu'ils diminuent par ex. par 2 la section de sortie du robinet pour augmenter la vitesse par 2 , et ainsi multiplier par 4 la pression en amont
Donc les plombiers-chauffagistes inscrivent que la vitesse, en mètres/sec, est la racine de la .. vitesse carrée ou "pression", en mètres² /sec² (et n'utilisent plus des "pascals" !) 
Et pourtant, leurs installations fonctionnent.. 
Vous êtes encore là ? Parlons du vide, support de notre réalité. Pour établir la grandeur de la constante de Planck, il a fallu admettre que l'énergie du vide se mesure en 10^113 joules par mètre cube... Mais il ne s'agit pas seulement là d'une mesure d'énergie, mais plutôt d'une densité d'énergie.. encore appelée : pression (à condition qu'on établisse une corrélation entre la notion de masse et de volume, par l'intermédiaire d'un coefficient sans dimension). 
Pour certaines raisons, dont la première est l'insondable rapidité de la communication quantique dans le vide (intrication), et d'autres raisons "stratégiques" liées à la nature du magnétisme et de l'électricité, il m'apparaît évident que la pression du vide, support de notre réalité, est de l'ordre du mètre^3 / sec^3 
Donc nous avons 
1. La pression du vide quantique : m^3 / sec^3 
2. La pression statique .. : m^2 / sec^2 
3. La pression cinématique* .. : m^1 / sec^1 


 

De la pression du vide à la celle de la vitesse pure


Ci-dessus, la spirale de Tromsö, offrant par une porte la vision sur l'hyper-sphère du vide 
*Pour des raisons de transport en utilisant l'hyper-espace (par une porte dimensionnelle sur le vide), il est important de reconnaître que la vitesse pure est donc une pression à une dimension. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Feydharkonnen 388 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte