Magazine Culture

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 4. Episode 3.

Publié le 16 octobre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

How to Get Away with Murder // Saison 4. Episode 3. It’s for the Greater Good.


A vouloir développer trop d’intrigues d’un coup, cet épisode oublie alors un peu ses personnages pour le plus grand déplaisir du téléspectateur. Dans ce nouvel épisode, Annalise accuse Bonnie de ne pas savoir séparer ses émotions de l’affaire qu’elle traite et que cela pourrait bien être un problème sur le long terme. Mais Bonnie renvoie directement la balle à Annalise en pleine figure. Et cet épisode ne gère pas forcément très bien la partie émotionnelle. Préférant des trucs parfois légèrement ennuyeux. Trop d’intrigues pas suffisamment d’humanité et le résultat est décevant alors que les deux épisodes précédents étaient très bons et donnaient l’impression que How to Get Away with Murder voulait réellement de gros changements. La collaboration entre Laurel et Michaela pourrait quant à elle devenir intéressante alors que la série chamboule les dynamiques entre les personnages mais je dois avouer que j’attendais un peu mieux de la part de la série ici. Je trouve que l’intrigue stagne et ne parvient pas à aller de l’avant alors que How to Get Away with Murder n’a de cesse de rajouter des strates encore et encore. Par ailleurs, ce que je trouve réellement dommage dans cette stagnation c’est que certaines intrigues pourraient prendre forme mais la série ne leur donne jamais l’occasion de le faire. Et le résultat est alors plus que décevant.

Comme pour Connor. Le personnage reste statique depuis le début de la saison, et il ne semble pas qu’il y ait de grandes perspectives d’évolution pour le moment. Cette histoire de strip-club n’est pas suffisamment efficace comme on pourrait le souhaiter et c’est justement là le problème. Si le questionnement sur ce qu’il veut réellement faire peut avoir un potentiel, la série se doit alors de donner un vrai coup de pied au personnage et éviter de nous donner l’impression que tout cela ne peut pas évoluer. Fort heureusement pour nous il y a Annalise qui continue de se battre contre le système judiciaire américain. Le personnage a l’occasion d’être mis en lumière une fois de plus et cette héroïne est clairement le seul point fort de cet épisode. Quant à la relation avec son thérapeute, je ne sais pas où est-ce que cela peut nous emmener non plus. How to Get Away with Murder a envie de faire des tas de trucs mais le résultat est plus que médiocre alors qu’il y avait énormément de trucs à creuser sur les personnages plus que sur le reste qui pour le coup est réellement pompeux. C’était bien parti mais comme on le sait très bien avec ce genre de séries, cela peut partir en sucette d’un épisode à l’autre.

Note : 4/10. En bref, décevant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Silvina Ocampo, l’enfer et le ciel

    Silvina Ocampo, l’enfer ciel

    Silvina Ocampo (1903-1993) est une des grandes figures de la littérature argentine. Elle a d’abord étudié la peinture et le dessin à Paris avec Giorgio De... Lire la suite

    Il y a 19 heures, 13 minutes par   Les Lettres Françaises
    A CLASSER
  • La dato dóu delùvi (4)

    dato delùvi

    « Restauracioun de la mounarchìo | Page d'accueil 25/02/2018La dato dóu delùvi (4) La date du déluge (2)The date of the flood (2) Lire la suite

    Il y a 20 heures, 34 minutes par   Michelbenoit84
    INFO LOCALE
  • La densité de l'instant, de Fabienne Morales

    densité l'instant, Fabienne Morales

    Tout son être est absorbé dans la densité de l'instant. Il n'est pas le seul, Louis Borgeaud, l'un des personnages de Fabienne Morales, à être absorbé dans La... Lire la suite

    Le 24 février 2018 par   Francisrichard
    SOCIÉTÉ
  • Gucci : la mode sous bistouri par Alessandro Michele

    Gucci mode sous bistouri Alessandro Michele

    De New York à Milan, les fashion weeks s’enchaînent, les défilés se bousculent et nous transportent toujours plus loin. Mercredi dernier, Gucci a convié... Lire la suite

    Le 24 février 2018 par   Folkr
    MODE FEMME, PEOPLE, SORTIR
  • Yaa Gyasi : No home

    Gyasi home

    Je le reconnais volontiers. J’ai abordé No home de Yaa Gyasi avec de gros préjugés. Le cachet de 1 million de dollars US a tout de suite rendu suspect ce livre ... Lire la suite

    Le 24 février 2018 par   Gangoueus
    CULTURE, LIVRES
  • A Guide To Cool : Volume 42 – Millie Bobby Brown

    Guide Cool Volume Millie Bobby Brown

    Le monde qui nous entoure nous passionne, le passé nous inspire, le futur nous intrigue. Découvrez chaque mois avec la rubrique ‘A Guide to Cool‘ un... Lire la suite

    Le 24 février 2018 par   Folkr
    MODE FEMME, PEOPLE, SORTIR
  • Afriques d’hier et d’aujourd’hui : hier, Les gardiens de reliquaire

    Afriques d’hier d’aujourd’hui hier, gardiens reliquaire

    Le 21 janvier 2018, alors que la Fondation Clément et la Fondation Dapper ouvraient en Martinique l’exposition Afriques, artistes d’hier et d’aujourd’hui, le... Lire la suite

    Le 24 février 2018 par   Aicasc
    RÉGIONS DU MONDE, TALENTS

A propos de l’auteur


Delromainzika 16885 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte