Magazine Société

FLIQUE, FLAQUE, FLOQUE en attendant mieux....

Publié le 16 octobre 2017 par Fabianus
FLIQUE, FLAQUE, FLOQUE en attendant mieux....
Jimmy commence comme indicateur à la mondaine mais en a vite assez de fliquer le maquereau. Il quitte le job et devient marin pêcheur par le truchement (joli mot macronien) de son oncle boulonnais. On change de filet. Mais après le maquereau, il fatigue très vite à flaquer la morue. Il trouve alors un troisième emploi dans le milieu du cyclisme où vivent des requins. Le voilà à floquer des maillots pour le tour de France ! Pas folichon et peu rémunérateur.  
Alors, il rêve déjà de devenir champion à la place du champion. Il a récemment trouvé un filon pour s'approvisionner en EPO, par le truchement (on ne s'en lasse pas !) d'un ancien de la mondaine avec qui il a gardé des contacts. Il doit juste perdre quelques kilos ! Sinon, le médecin l'a dit : il a un cœur solide, adapté à l'effort soutenu ! Alors,  oui,  à court terme, c'est jouable...
C'est Flo qui sera épatée !


Dégoût du métier enfle, ô cage Dans laquelle croupit ton métier ! Tu dis : la tâche me tue courage. Pour que le moral m’aille : ôtez…
Otez-moi la monotonie ! C’est vrai, tu te verrais coureur Avec un peu de tricherie Tu pourrais être le vainqueur.
Je te vois champion d’écurie Usant opinion des railleurs (*)  ! Tu gagnerais bien mieux ta vie D’autant que t’es sans sous, floqueur ! (*) usant hauts pignons, dérailleur....

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabianus 1077 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine